Le cinéma au coeur des Journées de la Culture

S'alignant sur la thématique du cinéma, Christiane Perron... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

S'alignant sur la thématique du cinéma, Christiane Perron tenait samedi et dimanche des ateliers de dessins axés sur la légende du cinéma muet, Charlie Chaplin.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Une quarantaine d'activités étaient organisées dans la région ce week-end à l'occasion des Journées de la culture. Dans le cadre de l'édition 2015, le cinéma faisait office de grande thématique provinciale.

La Voix de l'Est s'est déplacé pour quelques-unes des activités organisées en sol granbyen hier après-midi. À la Ferme Héritage Miner, on avait prévu une programmation à trois volets.

Les citoyens étaient d'abord invités à créer - seuls ou en groupe - des oeuvres de 23 cm x 23 cm à partir de morceaux de céramiques. Tout en respectant des thèmes animaliers ou reliés à la production de légumes.

Une trentaine de citoyens, dont plusieurs familles, ont répondu à l'appel. Puisque les morceaux de céramiques étaient déjà taillés d'avance, le concept demeurait ludique et adapté à un large public. Les oeuvres ont ensuite été mises en commun par l'artiste mosaïste Isabelle Marissal. «Comme le thème est le cinéma, on a eu l'idée de faire comme une pellicule de film», note Mme Marissal précisant que la mosaïque sera offerte aux dirigeants de Ferme Héritage Miner.

Une activité de tricot-graffiti visait également à «habiller» le grand pin qui donne sur la rue Mountain. Le tout en collaboration avec l'organisme SOS Dépannage, qui a fourni la laine tricotée «au crochet».

Michelle Beauvais a également initié les intéressés au tissage aux doigts. La spécialiste de la ceinture fléchée a développé des outils éducatifs afin de présenter cet élément marquant du patrimoine canadien-français aux jeunes générations.

«L'important dans le cadre des Journées de la culture, c'est de convier les gens à une expérience artistique», a résumé Isabelle Marissal.

Dessiner Chaplin

Également inspirée par le thème du cinéma, Christiane Perron tenait samedi et dimanche des ateliers de dessins axés sur la légende du cinéma muet, Charlie Chaplin. «J'ai toujours eu un faible pour lui. Je pense que c'est à cause de sa simplicité et de sa bonhommie. Mon choix (de modèle) a été facile», explique la peintre et muraliste de Granby.

Et nul besoin d'être un expert en dessin afin de se prêter au jeu. «Tout ce que je demande aux gens, c'est "savez-vous signer votre nom? ". Si la réponse est "oui", le reste, je m'en occupe» explique Mme Perron, qui prône une approche «étape par étape» auprès de ses élèves.

Une dizaine de personnes ont visité l'atelier de Mme Perron ce week-end où La Voix de l'Est a pu consulter quelques-uns des dessins réalisés à l'encre de Chine. Les résultats sont parfois étonnants. «Avant l'âge de 7 ans, tout le monde dessine très bien. Mais après, ça devient moins encouragé de le faire», déplore Christiane Perron.

Les activités des Journées de la culture se sont amorcées vendredi, alors que la Ville de Bromont procédait notamment au lancement de son catalogue virtuel d'oeuvres d'art. Les activités dans la région se poursuivaient samedi. Le Comité d'action local de Waterloo et région proposait par exemple une série d'histoires, contes et légendes dans le cadre des Fableries.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer