• La Voix de l'Est > 
  • Arts 
  • > 9e Show de la rentrée d'Acton Vale: «On a eu une véritable marée humaine» 

9e Show de la rentrée d'Acton Vale: «On a eu une véritable marée humaine»

Éric Lapointe a fait un tabac sous le... (photo Denis Laperrière)

Agrandir

Éric Lapointe a fait un tabac sous le chapiteau du parc Donald-Martin, vendredi soir.

photo Denis Laperrière

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Acton Vale) «La barre est haute pour l'an prochain!», a lancé d'entrée de jeu en entrevue, hier, le grand manitou du Show de la rentrée, Patrick Lespérance. L'organisateur de l'événement avait misé gros sur la prestation d'Éric Lapointe et ses complices. Il semble que son flair ne l'a pas trahi, car une foule record a convergé vers l'immense chapiteau érigé au parc Donald-Martin afin de voir le rockeur québécois en action.

«On a eu une neuvième édition au-delà de nos attentes. Pour la seule journée de vendredi, plus de 8000 personnes étaient au rendez-vous. On a eu une véritable marée humaine. C'est simple, j'aurais pu remplir deux chapiteaux! La ville a rayonné durant trois jours», a indiqué Patrick Lespérance au bout du fil.

Les têtes d'affiche se sont succédé. La série de spectacles a démarré sur les chapeaux de roues, jeudi, avec Jonas and The Massive Attraction. Puis David Usher et ses acolytes de la formation Moist ont clôturé l'événement, samedi. Le concours d'hommes forts a par ailleurs été une belle surprise, a souligné le promoteur.

Selon Patrick Lespérance, l'ajout à la programmation de la protégée d'Éric Lapointe à la dernière mouture de La Voix, Rosa Laricchiuta, a certes contribué au succès de la soirée. «Quand Rosa est entrée sur scène, c'était la folie, a-t-il indiqué. L'ambiance était complètement folle. Il y a tellement de gens qui se sont déplacés (vendredi). Je crois que ça a pu faire de l'ombre à Moist le lendemain, même si ça a été très achalandé aussi.»

Le succès retentissant du 9e Show de la rentrée a donc permis d'éponger la perte de l'aide financière du gouvernement fédéral, soit une enveloppe d'environ 17 500$ pour boucler son budget.

Le 10e dans la mire

C'est avec fierté que Patrick Lespérance regarde le chemin parcouru depuis les balbutiements de l'événement. Et il compte bien poursuivre sur sa lancée en 2016. «Le Show de la rentrée est à maturité. Sa notoriété est établie. Il ne faut jamais tenir les choses pour acquises, mais je crois qu'on a une formule gagnante. La première année, on est partis de rien et on a attiré 3500 personnes. On a connu toute une évolution.»

Un des autres aspects qui rendent l'organisateur confiant pour les années à venir tient au fait que le bassin de spectateurs dépasse maintenant les frontières de la région. «Pour grossir, il faut absolument réussir à aller chercher des gens de partout au Québec. De ce côté aussi, on a gagné notre pari.»

Et à quoi peut-on s'attendre pour le 10e? «À quelque chose de gros. De très gros. Il est encore trop tôt pour parler de programmation, mais c'est évident qu'on va frapper un gros coup. C'est évident que le rock devrait être bien présent à nouveau», a fait valoir l'organisateur.

Et l'humour dans tout ça? «Je ne ferme pas la porte au retour de l'humour. Au contraire. Mais il va falloir que je trouve exactement ce que je veux. Sinon, ce sera partie remise, c'est tout.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer