Une blogueuse d'ici fait sa marque mondialement

En seulement deux ans, Bianca Viens, alias Bianca... (photo tirée de Facebook)

Agrandir

En seulement deux ans, Bianca Viens, alias Bianca Wippe, a réussi à faire sa niche sur la blogosphère mondiale.

photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) «Depuis deux semaines, il m'arrive plein de choses. C'est incroyable!»

Bianca Viens - mieux connue sur les réseaux sociaux comme Bianca Wippe - flotte sur un nuage ces jours-ci. Le blogue de la Granbyenne d'origine, intitulé my (unfinished) home fait partie de la vingtaine sélectionnés dans la catégorie «Meilleur blogue international d'intérieurs» au prestigieux Amara Interior Blog Awards 2015. De quoi se pincer...

Cette catégorie comprend en fait les blogues diffusés en anglais à l'extérieur du Royaume-Uni, de l'Europe, des États-Unis et de l'Australie. Au total, 589 blogues ont été mis en nomination dans 15 différentes catégories, toutes liées au design intérieur.

«D'être reconnue à travers le monde, c'est au-delà de ce que j'avais pu imaginer», raconte celle qui réside maintenant à Magog. D'autant plus que Bianca a créé son blogue il y a à peine deux ans.

Sur sa page Facebook, cette semaine, elle a bien résumé son état d'âme. «Ma vie s'exprime par mon blogue, je le respire, je le hume, je me réveille avec lui, je me lève la nuit pour annoter des idées de compositions, je le ressens comme on vit une histoire d'amour. J'exagère un peu, mais bon. Je sais, je suis un peu tannante avec toutes mes histoires de blogging, mais putain, j'y suis parvenue!»

Son minois vous rappellera peut-être quelque chose. Née à Granby, Bianca y est demeurée jusqu'à l'âge de 30 ans. «J'ai fréquenté la polyvalente J.-H.-Leclerc et le Cégep de Granby. J'ai longtemps été serveuse au restaurant Mikes. C'est là que plusieurs personnes m'ont connue!», dit-elle. Serveuse, peut-être, mais aussi - surtout - artiste dans l'âme et affamée de création.

Cette facette de sa personnalité s'est exprimée par la vidéophotographie et par le métier de vidéojockey, notamment. Mais sa grande passion a toujours été le design intérieur.

«Je déménageais chaque année, parfois deux fois par année. Je renippais des lofts, des appartements. Je louais souvent des taudis et les propriétaires déduisaient le coût des réparations que je faisais du prix du loyer. J'ai 38 ans... et j'ai déménagé 30 fois!»

la révélation

C'est en s'installant à Magog que Bianca a découvert le site Pinterest et les innombrables blogues qui y étaient reliés. Ce fut une véritable révélation pour la jeune femme. «Je me suis dit: c'est ce que je veux faire! Après six mois d'observation, j'ai créé mon propre blogue, sans l'aide de personne.»

Sa niche: le design scandinave, minimaliste. «Ce n'est pas facile de percer dans ce milieu. C'est Pinterest qui m'a fait connaître. Environ 18 000 personnes me suivent là-dessus. Et sur Instagram, je suis passée de 500 personnes en mars dernier à 6200 aujourd'hui.»

Pour maintenir l'intérêt, elle met de nouvelles informations - et beaucoup de photos - en ligne cinq fois par semaine.

La décision de bloguer en français et en anglais a grandement contribué à la faire connaître aux quatre coins de la planète, admet-elle. «Les deux tiers des gens qui visitent mon blogue viennent des États-Unis, alors ce sera toujours bilingue.»

Le nom - my (unfinished) home - a aussi été choisi avec soin. «J'ai mis deux mois à le trouver. Je voulais sortir de la masse. Et il décrit bien la situation: ma maison n'est jamais finie!»

A-t-elle enfin trouvé sa maison idéale? «Pas encore! Dans mes rêves, elle est construite... mais elle serait à Manhattan ou à Paris!»

le temps de voter

Parce que le Amara Interior Blog Awards est un concours, les internautes ont jusqu'au 18 septembre pour voter pour leurs blogues favoris. Il suffit de se rendre au www.interiorblogawards.com.

La remise des prix se tiendra le 28 octobre dans un luxueux hôtel de Londres. «Les 50 finalistes seront invités là-bas pour la cérémonie. Qui sait? Je ne suis jamais allée à Londres!», espère-t-elle à voix haute.

Qu'elle remporte ou non la palme dans sa catégorie, Bianca Wippe caresse de nombreux projets. «Je veux continuer mon blogue et être reconnue comme styliste. Je fais aussi du DIY (Do It Yourself); mon porte-plantes et mon porte-magazines pourraient être commercialisés... On verra!»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer