La diva et la Dame de coeur

«Mon intérêt, c'est que les gens sortent de... (photo fournie)

Agrandir

«Mon intérêt, c'est que les gens sortent de mes spectacles heureux après avoir bien rigolé», affirme Natalie Choquette.

photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Avec sa voix haut perchée, ses costumes exubérants et ses personnages loufoques, Natalie Choquette a fait sa marque. Unique. Extravagante. Comique.

Celle qui, dans tous ses spectacles, adore jouer la diva - à la puissance 10 - posera ses perruques à Upton, le 9 août prochain, dans le cadre d'un concert-bénéfice au profit du Théâtre de la Dame de coeur.

«Pour le théâtre, j'ai dit oui. Je suis allée voir Le Plieur d'avions avec ma fille. C'est un spectacle génial et tout en poésie», confie la chanteuse-humoriste. Ce qu'elle a découvert à Upton, c'est un «petit ilot de créativité». «C'est un monde dans notre monde, où plusieurs spécialités se rejoignent. J'ai aimé l'ambiance qui règne dans cette équipe. Tout le monde gagne à les connaître!»

La Montréalaise ne cache pas avoir été séduite par le côté grandiose et excentrique du théâtre d'Upton. «Les trucs hors norme, j'aime ça!», dit-elle.

Aux gens qui assisteront au spectacle, elle promet un peu plus d'une heure de récital «avec des intermèdes de folie». Elle chantera de l'opéra, bien sûr, en faisant rire les gens. Des voix de personnages viendront s'ajouter. Pour l'occasion, la soprano sera aussi accompagnée d'un pianiste et d'effets sonores. On dit même qu'elle sera entourée de marionnettes géantes.

Une Entertainer née

Entre l'humour et l'art lyrique traditionnel, de quel côté son coeur balance-t-il? «Je n'ai jamais fait d'opéra de ma vie. Moi, je suis une entertainer. Mon plus gros trip, c'est la création. Les projets bouillonnent sans cesse dans ma tête», lance-t-elle.

Elle a raison. Des livres et CD pour enfants, des collaborations à droite et à gauche - elle fera notamment équipe avec la maison d'édition Dominique et cie pour une chanson-thème et une capsule vidéo -, des émissions de télévision, des albums, sans compter ses nombreux spectacles... Son agenda des dernières années ne lui a pas laissé beaucoup de repos. «Cette année, je travaille partout au Canada», dit-elle.

La diva avoue cependant ne jamais avoir sciemment oeuvré pour rendre l'opéra plus accessible. «Ce n'était pas vraiment mon but. Je voulais davantage faire un cadeau aux gens. Et pour moi, c'était la solution idéale pour exprimer ma créativité. Mais, oui, certaines personnes me remercient d'avoir démocratisé l'opéra.»

«Mon intérêt, ajoute-t-elle, c'est que les gens sortent de mes spectacles heureux après avoir bien rigolé.»

Son public préféré: les enfants, mais aussi les adultes au coeur d'enfant. «Je veux aider les gens à laisser tomber leurs défenses.»

Quand on lui demande si elle est aussi flyée et colorée dans sa vie de tous les jours, la chanteuse s'esclaffe. «Mais non, j'en mourrais! Je suis plate dans la vie. Je suis une personne discrète et douce. Mais je parle toute seule dans la rue! J'ai fait honte à mes filles quelques fois!»

Présente dans la région

On verra beaucoup Natalie Choquette dans la région durant le mois d'août. En plus de l'événement-bénéfice à Upton, la belle dame passera quelques jours (les 15, 20, 21 et 22 août) au Théâtre de Lac-Brome, qu'elle aime beaucoup. On pourra d'ailleurs y voir plusieurs facettes de son talent, car elle présentera ses spectacles Diva by Night, Diva Malbouffia pour les enfants - une initiation à l'opéra sur le thème de l'alimentation - et Le point de vue de Madame, où elle s'amuse à donner la parole à des femmes de compositeurs mythiques pour illustrer en humour «le revers de la médaille».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer