• La Voix de l'Est > 
  • Arts 
  • > Chapiteau et plancher de danse au parc Miner : un rêve devenu réalité 

Chapiteau et plancher de danse au parc Miner : un rêve devenu réalité

Mathieu St-Francois, animateur communautaire, Valérie Brodeur, directrice générale... (Photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Mathieu St-Francois, animateur communautaire, Valérie Brodeur, directrice générale de Vie culturelle et communautaire de Granby, Mélodie Poulin, animatrice volet jeunesse, et Jean-Olivier Grégoire Fillion, chargé de projet, ont inauguré le nouveau chapiteau et plancher de danse du parc Miner, où se tiendront une panoplie d'activités cet été.

Photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Un projet longtemps mijoté prend vie, au parc Miner, en plein coeur du centre-ville. Le chapiteau Miner sera le lieu de plusieurs rendez-vous cet été, notamment pour les fameuses séances de danse en ligne tant espérées pour le MADA (Municipalité amie des aînés).

«Ça fait longtemps que je pense à trouver un moyen de danser en plein air», lance Isabelle Vézina, de l'Ensemble folklorique Les Mariniers, hier lors du lancement de la saison estivale sous le chapiteau Miner. La Ville de Granby entretenait aussi ce rêve pour les aînés, notamment, mais aussi pour les gens de tout âge, pour favoriser le mélange des générations.

Vie culturelle et communautaire a inauguré hier son tout nouveau chapiteau de 40 pieds sur 40 pieds acheté grâce à une subvention de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Montégérie-Est. Quant au plancher de danse, il a été prêté par le Palace.

L'emplacement et le peu d'activités qui s'y tiennent ont contribué au choix du parc Miner pour tenir les activités gratuites sous chapiteau. «Pourquoi on a choisi ce lieu-là? Parce qu'il est au centre-ville, il est accessible pour tout le monde, répond le chargé de projet Jean-Olivier Grégoire Fillion. C'est un parc énorme au centre-ville où il manquait de vie.» Le chapiteau assure la tenue des activités, beau temps, mauvais temps.

Plusieurs cases horaires seront occupées chaque semaine. Mais libre à tous de s'approprier les lieux. «On n'a pas de problème à ce que les gens l'utilisent, mais on veut que ce soit inclusif.» M. Grégoire Fillion s'attend au respect des lieux par les utilisateurs du parc, mais est conscient des risques.

Du plus jeune au plus âgé

Les enfants et leurs parents sont invités à enfiler leurs pyjamas et à s'équiper de doudous et de toutous pour l'heure du conte, avec Galette en pyjama, les mardis soirs, du 30 juin au 18 août. Si les enfants sont transportés dans un monde imaginaire où ils apprendront à ratatiner les monstres, l'heure du conte sera suivie d'une période de remise au calme, histoire de s'assurer que les enfants soient prêts au dodo une fois de retour à la maison.

Du 4 juillet au 22 août, les petits pourront profiter d'un spectacle du samedi matin où rires et émerveillement sont garantis.

Les vendredis ados proposeront des activités pour tous les goûts pour les 12-17 ans, dès 19 h. La programmation pour les adolescents commence le 26 juin avec un party barbecue qui soulignera la fin des classes. Cinéma, jeux vidéos, séance photo avec les mascottes, atelier d'impro et d'art urbain, karaoké, entraînement crossfit, la programmation promet pour cette tranche d'âge. Ça se conclura par une soirée western, avec un taureau mécanique, une épluchette et de la musique.

Tous pourront s'amuser, les dimanches après-midi, avec de la danse en ligne suivie des matchs d'improvisations qui mèneront à la coupe Victoria. La coupe a été créée par Marc-André Morin l'an dernier, au parc Victoria. Huit équipes de la région, mais aussi de Montréal et de Québec, s'opposeront les dimanches soirs, à 18 h et à 19 h 30, jusqu'à la grande finale, le 23 août. Le tournoi est d'ailleurs déjà commencé.

Les curieux pourront aussi découvrir et apprendre des danses du monde avec l'Ensemble folklorique Les Mariniers, les mercredis à partir de 19 h, du 1er juillet au 26 août, ou encore apprendre et jouer du djembé en groupe, les jeudis soirs, jusqu'au 21 août.

Les aînés ne seront pas en reste. Trois plages horaires leur sont réservées. Dès le 7 juillet, ils pourront s'activer les lundis, de 14 h à 15 h, dans le cadre de l'activité Aînés actifs. Et ils pourront socialiser, se déhancher et travailler leur mémoire les mercredis matin et vendredi après-midi lors des danses en ligne animées. Ces journées de danse se tiendront à partir du jour de la Fête nationale, jusqu'au dernier vendredi d'août.

 

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer