FICG : Une édition prometteuse

Lawrence Castera (deuxième à partir de la gauche),... (photo jimmy plante)

Agrandir

Lawrence Castera (deuxième à partir de la gauche), à la fois chanteur, apiculteur et ancien participant à La Voix, est l'un des artistes ayant participé aux auditions du FICG 2015.

photo jimmy plante

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Savary
La Voix de l'Est

(Granby) Le sort des 87 candidats auditionnés par le Festival international de la chanson de Granby s'est décidé hier. Dans une auberge isolée à Warden, trois jours durant, cinq juges- les artistes Geneviève Toupin, Gaële, Sonia Bergeron, Sylvie Rémillard et Guillaume Beauregard, assistés du directeur général du FICG - ont délibéré afin de retenir les 18 meilleurs. Les noms des artistes retenus seront révélés le 8 juin.

«Dans l'ensemble, le calibre des participants a été un peu plus fort [comparé à la moyenne des éditions précédentes], analyse Dany Giard, directeur du concours du FICG. La sélection a été plus difficile cette année.»

Plusieurs chanteurs et musiciens déjà reconnus figuraient dans la cohorte des auditions 2015. Charles-Antoine Gosselin, leader de la formation Harvest Breed et finaliste des dernières Francouvertes, Caroline Savoie - qui s'est fait remarquer à l'émission The Voice en France -,Lawrence Castera et Joanie Roussel, qu'on a pu voir et entendre à La Voix, sont de ceux-là.

Au nombre des participants, on retrouve autant des groupes que des artistes solo, et autant des auteurs-compositeurs-interprètes que des interprètes.

«Il y avait beaucoup de très bons candidats», confirme Guillaume Beauregard, qui est l'un des juges (lire encadré), et pourtant celui-ci se dit difficile quant à ses goûts musicaux.

Les juges ont réécouté à trois reprises les prestations des artistes, qui avaient été enregistrées lors des auditions, avant de délibérer. Autant les textes, la voix que la présence sur scène entraient en ligne de compte pour établir la liste des heureux élus.

francophonie canadienne

Six lauréats de la francophonie canadienne s'ajouteront aux demi-finalistes du concours 2015. Ainsi, le gala de la chanson de Caraquet, au Nouveau-Brunswick, sélectionne deux artistes, l'expérience Rond Point, en Ontario, en choisit deux autres, puis Le Chant'Ouest désigne deux représentants de la chanson francophone de l'Ouest. Si l'on se fie au phénomène Lisa Leblanc, gagnante du concours en 2010, les artistes francophones hors Québec ont leur chance.

D'autant plus que le Festival valorise beaucoup la singularité des artistes qui se présentent à lui. «Quand on pense à Pierre Lapointe (lauréat en 2001), Lisa Leblanc et Patrice Michaud (2009), ils ont tous une personnalité artistique claire», souligne Dany Giard.

pas juste un concours

Si la vitrine du concours et les 180 000$ accordés en prix assurent une visibilité importante au FICG, le Festival, «c'est pas juste un concours», selon M. Giard. «La formation que l'on offre aux finalistes est vraiment une caractéristique importante du Festival», précise-t-il.

Dès les jours suivant le dévoilement des noms des participants, du 9 au 11 juin, les artistes seront pris en main par l'organisation. «On travaille avec chaque participant pour qu'il s'améliore, que ce soit au niveau des textes ou de la prestation scénique», souligne Dany Giard.

La formation s'intensifiera ensuite du 10 au 22 août. Les participants devront suivre une formation intensive portant sur le répertoire, la technique vocale, l'interprétation, l'écriture de texte, la présence scénique et les arrangements.

Les formateurs du FICG ne sont pas nés de la dernière pluie: la chanteuse Isabelle Côté (école de chant Cantabilé, à Granby) est la coach vocale, le parolier Frédéric Baron (Céline Dion, Marc Dupré, Jérôme Minière...) anime les ateliers d'écriture et Katia Gagné (Carbone 14) qui revoit les prestations scéniques. Enfin, le directeur général Pierre Fortier assure l'atelier sur «l'intention», celle qui se cache derrière le message véhiculé par la chanson, ainsi que celui sur l'industrie musicale.

La 47e édition du Festival international de la chanson de Granby se tiendra du 19 au 29 août prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer