Effort collectif pour la culture à Sutton

Tous trois de l'OBSL «d'Arts et de Rêves»,... (photo Alain Dion)

Agrandir

Tous trois de l'OBSL «d'Arts et de Rêves», Joanie Leroux Côté, Henri Lamoureux et Nicole Côtéont procédé hier après-midi au dévoilement d'un projet culturel devant voir le jour du côté de Sutton.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Sutton) L'organisme sans but lucratif «d'Arts et de Rêves» a dévoilé hier après-midi un projet culturel sur l'actuel terrain de la ferme ancestrale de la famille Després-Lusignan, à Sutton. Le succès de cette initiative développée en «partenariat privé-public-communautaire» passera par le mécénat et l'implication citoyenne.

On compte notamment aménager un vaste parc culturel public à l'angle des rues Principale Nord et Western.

L'endroit pourra accueillir différents événements, dont le volet production du deuxième Symposium international de sculpture de Sutton en août prochain.

Des oeuvres diverses ainsi que des espaces visant à souligner la contribution au développement local de certaines familles - à commencer par les clans Després-Lusignan et Bourget-Côté - seront intégrés au parc, dont l'ouverture officielle est prévue en 2016.

L'écrivain Henri Lamoureux, l'un des membres fondateurs de l'OBSL gestionnaire, a laissé entrevoir des retombées économiques «notables» pour les hôteliers et restaurateurs des environs.

À son avis, le parc sera fidèle à l'identité de Sutton, qu'il a qualifiée de «destination nature-culture».

Le second volet du projet concerne la restauration d'une vieille grange pour en faire une résidence temporaire «trois saisons» pour des artistes oeuvrant dans trois domaines chers aux instigateurs du projet: les arts visuels, la littérature ainsi que les arts du cirque contemporains.

Aussi membre «d'Arts et de Rêves», Joanie Leroux Côté a souligné l'importance d'offrir «un incubateur de rêves» comme option de rechange aux studios montréalais.

L'appel du mécénat

La céramiste sculpteure Nicole Côté avait ce type de projet en tête depuis un bon moment déjà. Il y a près de quinze ans, Mme Côté avait abandonné la profession d'avocate afin de laisser toute la place à sa passion pour l'art.

La Sutonnaise a fait un pas de plus dans cette voie à la mi-avril en obtenant pour la somme de 225 000$, en plus des taxes de vente, le terrain de six acres qui servira à accueillir le projet.

 Pour ce qui est des phases à venir, Nicole Côté a prévu un budget supplémentaire de 100 000$. Voilà qui devrait couvrir la démolition de la maison ancestrale de la famille Després-Lusignan - qui ne peut être rénovée - et la restauration de la grange.

«Après, il va falloir trouver de l'aide. [...] Il va falloir acheter des choses, des matériaux, de la mécanique», estime Mme Côté.

L'aide semble être en route puisque quatre entrepreneurs de la région seraient enclins à offrir leurs services à peu de frais. Plusieurs citoyens se sont également engagés à participer à une corvée collective prévue pour le samedi 23 mai.

Les pourparlers avec le conseil municipal de Sutton semblent toutefois plus complexes, les demandes de soutien demeurant jusqu'ici sans réponse.

«On ne veut pas de l'argent, on veut des services», explique Nicole Côté, qui a notamment évoqué des travaux d'entretien et la construction d'un stationnement d'une trentaine de places. Par crainte de voir les politiques culturelles changer au fil des administrations, Mme Côté rejette d'ailleurs l'idée de céder un jour la gestion du projet à la Ville. Si transaction il y a, ce sera auprès d'un organisme de charité.

Présent hier à la conférence de presse, le maire Louis Dandenault a offert un son de cloche différent: «C'est probablement un des plus gros projets qu'on a eu depuis longtemps. Ça rentre dans la vision de Sutton. [...] On va aider.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer