Tradition, modernité et haute voltige

Les membres du National Chinese Acrobats repoussent les... (Photo courtoisie Agence Station bleue)

Agrandir

Les membres du National Chinese Acrobats repoussent les limites du corps humain et défient l'équilibre et la physique à travers leurs numéros.

Photo courtoisie Agence Station bleue

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Acrobaties, danse, arts martiaux et autres culbutes: les 32 artistes du National Chinese Acrobats (NCA) promettent d'en mettre plein la vue. Dans le cadre de sa tournée canadienne où elle se produira dans 15 villes, la troupe débarquera au Palace de Granby demain après-midi.

Le passage du cirque chinois au Québec et dans la région, une première, est l'aboutissement des trois ans d'efforts investis par Annick-Patricia Carrière, de l'Agence Station Bleue. «L'aventure a commencé quand un producteur de Toronto a fait venir la troupe pour un spectacle avec orchestre, en 2012. Quand j'ai vu ça, j'ai eu envie de les amener partout. Ils sont extraordinaires, et c'est rare d'avoir de tels acrobates en tournée, ici!» s'exclame-t-elle.

Rencontre entre deux mondes

Il suffit de regarder quelques vidéos de leurs performances, en ligne, pour être impressionné par les prouesses des membres du NCA, qui repoussent les limites du corps humain et défient l'équilibre et la physique à travers leurs numéros de haute voltige, de jonglerie, de vélo, de danse et de contorsions.

Les artistes font ainsi honneur aux origines de la troupe, établie dans la province d'Hunan, terreau fertile de grands acrobates. «C'est une région reconnue pour l'entraînement des artistes de cirque, explique Mme Carrière. Ceux qui font partie du groupe sont des athlètes de très haut niveau qui sont aussi allés aux Jeux olympiques, dans plusieurs disciplines.»

L'art du cirque est universel, c'est pourquoi le spectacle propose une rencontre entre l'Occident et l'Orient. «Ça donne un aspect particulier aux performances, et ça démontre une certaine ouverture sur le monde, note l'organisatrice. Par exemple, on a des numéros sur des musiques asiatiques traditionnelles, mais aussi sur des pièces du répertoire classique occidental.»

Renommée

Depuis sa fondation en 1959 par le gouvernement chinois, les spectacles des National Chinese Acrobats ont remporté plusieurs prix à l'échelle internationale. La troupe a voyagé de par le monde, en amenant sa tournée dans plus de quarante pays de tous les continents.

La troupe de cirque basée à Pékin est à la fois une compagnie de production de spectacles et une institution de formation en techniques acrobatiques. Plus précisément, elle est la plus grande école de cirque en Chine, qui compte plus de 150 artistes en résidence et plus de 500 élèves.

Elle cherche ainsi à préserver et à promouvoir le répertoire traditionnel circassien chinois. De ce fait, grâce à une aide financière de Pékin, les NAC investissent annuellement dans la création et la recherche de nouvelles pirouettes, qui sont par la suite enseignées dans le centre de formation de l'institution.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer