Encore une réforme de la santé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Le Dr Couillard nous avait promis en campagne électorale de diminuer la bureaucratie et le Dr Barrette nous avait promis d'abolir les agences régionales de la santé. Le Dr Barrette vient de faire adopter sa loi 10, qui n'abolit pas les agences régionales de la santé mais qui en change encore une fois l'appellation. Désormais, on va nommer ces grosses machines bureaucratiques des Centres intégrés de santé et de services sociaux et le 1er avril 2015, soit dans moins de trois mois, ces grosses machines vont prendre en charge à distance l'ensemble des organismes de soins de santé et de services sociaux comme les hôpitaux, les CSLC, les CHSLD etc... de toute une région. Les agences régionales, qui ont déjà été nommées « régies régionales », changent encore une fois d'étiquette. On dit que le CIUSSS de l'Estrie va compter plus de 9000 employés, tout un monstre administratif.

Le Dr Barrette ne diminue pas la bureaucratie, il diminue la DÉMOCRATIE. Les établissements de santé locaux avaient tous des conseils d'administration composés de bénévoles. Fini ce temps où des personnes du milieu pouvaient influencer les décisions. Les décisions se prendront dorénavant à distance des patients, des centres de soins, loin de l'action. Ceci constitue en soi le plus beau nid à bureaucratie. L'Alberta a tenté cette voie de la centralisation et est en train de revenir à des administrations décentralisées. On vient de révéler une étude portant sur la réforme du secteur de l'enseignement secondaire qui démontre après 15 ans que la réforme est un échec.

Pourquoi au Québec faut-il toujours faire des réformes ? Pourquoi ne pas conserver ce qui fonctionne dans un système et travailler à améliorer les points faibles ? J'ai moi-même été traité à l'hôpital de Granby et au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke avec un suivi par la suite du CLSC de Granby pour une leucémie en 2014. Je suis entièrement satisfait des soins reçus et je ne puis que remercier et féliciter tous les intervenants pour la qualité des soins qu'ils m'ont prodigués, et leur professionnalisme. Dr Barrette, s'il vous plaît, ne mettez pas en péril la qualité des soins qui existe dans le réseau par un brassage de structures qui au bout du compte va faire épargner des peanuts soit 220 millions sur 34 milliards.

Alain Boudreau

Granby

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer