47e Festival de la chanson de Granby

Le directeur général du Festival de la chanson... (Photo Julie Catudal)

Agrandir

Le directeur général du Festival de la chanson de Granby, Pierre Fortier, et le porte-parole de la 47e édition, Alex Nevsky.

Photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Granby) Jamais deux sans trois. Après trois Félix au dernier gala de l'ADISQ et un rôle de mentor à La Voix, Alex Nevsky vient de recevoir un autre hommage : Pierre Fortier lui a confié le titre de porte-parole du 47e Festival de la chanson de Granby.

« C'est vraiment un honneur pour moi, je suis très flatté, d'autant plus que c'est dans ma ville et que c'est le Festival auquel j'ai le plus assisté dans ma vie. Il m'arrive beaucoup de belles choses cette année, mais la plus significative, c'est celle-là (porte-parole du FICG) puisque je me revois encore sur scène; c'était mon premier vrai show », a-t-il dit en conférence de presse hier.

Alex Nevsky est diplômé de l'École nationale de la chanson et a fait les demi-finales du Festival en 2009. Malgré les récents succès qui lui tombent dessus, il n'a pas, dit-il, « un parcours de gagnant ».

« Je me suis essayé par trois fois avant d'être choisi pour le Festival, et je ne me suis même pas rendu jusqu'en finale, souligne-t-il. Ça m'a fait suer sur le coup, mais en regardant ma prestation aujourd'hui, je comprends très bien pourquoi. Aux Francouvertes, je suis arrivé après Bernard Adamus, et je n'ai même pas été pris à Petite-Vallée. Mais les échecs, ça sert à nous forcer à nous relever et à mesurer à quel point on veut faire ce métier-là. »

Ce parcours cahoteux fait dire à Pierre Fortier que le Granbyen est « un super bel exemple qu'on peut réussir sans gagner ». « La grande force d'Alex, c'est son côté mélodique, mais aussi tout le chemin qu'il a parcouru entre le gars de l'École nationale de la chanson et celui qu'on voit aujourd'hui, affirme-t-il. Un gars aux allures désinvoltes qui fait des blagues, mais un gars en contrôle de son image, qui travaille très, très fort et qui est capable de gérer le succès sans s'enfler la tête. »

Après une si belle année, que pourrait-il encore arriver de beau à Alex Nevsky? « On est à tâter le terrain en France, révèle-t-il. Ça, ça serait vraiment cool, découvrir un nouveau public. Je n'ai pas d'idées de grandeur, juste de beaux projets, certains même plus petits que ce à quoi on pourrait s'attendre, juste pour ne pas tomber dans le piège du vedettariat, dont j'essaie de me tenir loin. »

Le 47e Festival de la chanson de Granby se déroulera du 19 au 29 août prochain. L'annonce du porte-parole hier a du même coup lancé la période d'inscriptions, qui se déroule jusqu'au 17 avril. Près de 180 000 $ en prix et bourses seront partagés entre les participants. Pour tous les détails : www.ficg.qc.ca.

« Je ne pensais pas me faire prendre au jeu aussi facilement.

Je m'attache vraiment à chacun des candidats. Ils mettent vraiment tout leur coeur, pour certains c'est leur première chance, pour d'autres, leur dernière. J'ai vraiment un plaisir fou à les connaître et à travailler avec eux. Je ne m'attendais pas à être si heureux. »

Artistes invités aux demi-finales

19 août : Émile Bilodeau

20 août : Philippe B.

21 août : Antoine Lachance

22 août : Michel Robichaud

À noter que la grande finale aura lieu cette année le vendredi 28 août et que le samedi sera la fête au parc Daniel-Johnson.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer