The Franklin Electric: un concours, un disque, un succès

Le jeune quatuor pop-folk-rock alternatif The Franklin Electric... (photo fournie)

Agrandir

Le jeune quatuor pop-folk-rock alternatif The Franklin Electric sera de passage à la Maison de la culture de Waterloo samedi prochain.

photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

Depuis environ un an, la machine est en marche pour le jeune quatuor montréalais The Franklin Electric. Après la signature d'un contrat de disque avec Indica Records, Jon Matte, Liam Killen, Martin Desrosby et Alexis Messier voient les cases horaires de leur agenda se remplir autant dans la province qu'ailleurs au Canada, aux États-Unis et même en Europe. Pas mal pour quatre musiciens qui étaient pratiquement inconnus à pareille date l'an dernier!

«C'est beau à voir, se réjouit le leader du groupe dans un français légèrement cassé. On reçoit de plus en plus d'appuis, on va dans de plus belles et de plus grandes salles, et plus de monde nous connaît. Et ça va rouler encore plus dans les prochains mois, dès cet été et jusqu'à l'hiver 2016 en fait, parce qu'une grosse tournée va se booker.»

C'est son passage à RIDEAU, où il a performé devant des centaines de gens de l'industrie, mercredi soir au Cabaret du Capitole de Québec, qui lui faisait dire cela, en route dans un «épais blizzard» vers son Montréal natal.

Avant, toutefois, ce sera le Texas, dès le mois prochain, puis l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche et la France au printemps, alors que le premier album du groupe aux sonorités pop-folk-rock alternatif, This Is How I Let You Down, y sera lancé. Pour vous donner une meilleure idée, on dit qu'à l'écoute, on pense à Mumford&Sons, Half Moon Run ou encore Patrick Watson, d'ailleurs un ami d'enfance de Jon Matte.

Et dire qu'il y a à peine quatre ans, The Franklin Electric n'existait pas...

À la vitesse grand V

Jon Matte est un musicien né. Il a appris le piano dès son plus jeune âge, a fait ses études au Collège Vanier en compagnie de Patrick Watson, a accompagné ce dernier en tournée, ainsi que Bran Van 3000, avant de se consacrer à son propre projet musical sous les encouragements de ses proches.

«J'écrivais beaucoup de chansons pour d'autres, mais je n'avais pas la confiance pour les assumer en chantant, même si en démo on me disait souvent que je chantais très bien. Mais un jour, je me suis décidé à essayer», raconte celui qui joue du piano, mais aussi de la trompette au sein du groupe, en plus d'en être le chanteur.

Tout a commencé sérieusement en 2012, alors que le band a remporté le premier prix lors d'un concours de chansons à Nashville avec sa très belle Old Piano. «On a gagné sur des milliers de chansons qui avaient été soumises, s'étonne-t-il encore. À l'époque, pour nous, ce n'était pas une grosse affaire, mais c'est venu confirmer qu'il y avait de l'intérêt pour ce qu'on faisait.»

Juin 2013: The Franklin Electric lançait son premier disque, autoproduit, et le mettait disponible sur iTunes. Dix mille chansons vendues, une mise en ondes à CHOM-FM et une approche d'Indica Records plus tard, le quatuor était sous contrat pour remixer son album, y ajouter quelques nouvelles chansons et profiter d'un lancement et d'une vitrine digne de ce nom en mai 2014. «C'est là que tout a véritablement commencé à débouler pour nous», note Jon Matte.

Les radios commerciales ont embarqué, Old Piano, Unsatisfied et la pièce titre de l'album ont connu de beaux succès et les spectacles se sont enchaînés, dont deux salles combles au Corona à Montréal en décembre dernier.

Si la curiosité vous démange, sachez que The Franklin Electric sera de passage à la Maison de la culture de Waterloo samedi prochain (en formule 221 avec June in the Fields). Vous pourrez non seulement y entendre l'intégral de This Is How I Let You Down, mais également quelques nouvelles chansons que le band a commencé à écrire en prévision d'un nouvel album. «J'aimerais beaucoup que ça sorte à l'automne, mais il n'y a vraiment pas de date précise encore», laisse savoir le leader du groupe.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer