Les Quarts n'ont pas fait les choses à moitié

Le quatuor granbyen formé de Simon Lavigne, d'Antoine... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Le quatuor granbyen formé de Simon Lavigne, d'Antoine Boissonneault, de Charles-Antoine Garneau et de Gabriel Carlos est reparti avec le 1er prix et le prix du public.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Ils sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu. Ç'a été la consécration pour la formation les Quarts, samedi soir, à la finale locale de Cégeps en spectacle. Le quatuor granbyen - formé de Simon Lavigne à la batterie, d'Antoine Boissonneault et de Gabriel Carlos à la guitare, ainsi que de Charles-Antoine Garneau à la basse et aux voix - est reparti avec le 1er prix et le prix du public au terme de la compétition artistique qui a opposé sept finalistes.

Devant la salle comble de l'auditorium Desjardins du Cégep de Granby - il a même fallu ajouter des chaises dans la salle pour accueillir les spectateurs -, le duo comique d'Alexandre Perras et de Gabriel Archambault s'est classé deuxième dans le coeur du jury, tout juste devant le groupe musical L'armée de l'air des cotons ouatés.

Des prestations du duo gagnant de l'an dernier, Krystel Nadeau et Gabriel Archambault, et de Vanessa Borduas, accompagnée du guitariste John Anthony, étaient aussi au programme.

Un son aux multiples influences

Initialement appelé Coldheads, le groupe a dû se trouver une nouvelle appellation française pour participer au concours. Leur choix démontre à la fois la créativité et l'humour dont sont capables les quatre étudiants.

«Pour nous, les Quarts, c'est aussi quatre quarts qui faisaient l'entier», explique Charles-Antoine, qui a invité Gabriel «Quart-los» à se joindre au trio devenu quatuor «quart-ismatique», qui se donne «quart et âme» à la tâche malgré la mort de leur chat «Quart-amel».

Même s'ils font un tout, les quatre Quarts ont chacun leurs préférences musicales bien à eux, ce qui leur permet d'avoir un son riche et distinctif. «Je pense qu'on a pu ressentir ces mélanges-là dans notre numéro, explique Charles-Antoine. On a commencé avec une ballade un peu cliché, et après c'était plus reggae, ska, et il y avait des bases de rock.» La formation a en effet présenté des chansons originales écrites en français.

Musiciens depuis leur quatrième secondaire, les accolytes ont trimé dur au cours des deux derniers mois pour être prêts. Ils se sont lancés dans l'aventure tête première dans l'espoir, oui, de gagner le concours, mais surtout avec l'objectif d'avoir du plaisir. «On s'est dit que tant qu'à le faire, on va se donner au maximum, affirme Charles-Antoine. Quand on monte sur scène, on donne notre 110%.»

Mis à part quelques démos enregistrés ici et là, le groupe souhaite enregistrer un album éventuellement. Il souhaite également se produire dans les bars et salles de spectacle de la région et de Montréal.

Or, s'ils rêvent de vivre de leur musique, les Quarts gardent néanmoins les pieds sur terre. «On aimerait ça, mais est-ce que c'est atteignable? demande Antoine. C'est sûr qu'on va prendre toutes les opportuniés de jouer, mais de là à lâcher nos études...»

D'ici la finale régionale Centre- Ouest du Québec de Cégeps en spectacle, qui aura lieu le 28 mars à Victoriaville, les musiciens trimeront dur dans l'espoir de se tailler ensuite une place à la grande finale provinciale du 25 avril, à Saint-Hyacinthe.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer