Le patrimoine qui se partage

«J'ai appris beaucoup de choses sur des maisons... (photo Julie Catudal)

Agrandir

«J'ai appris beaucoup de choses sur des maisons d'ici, indique Rolande Lagacé-Laduke, qui s'initiait par le fait même au dessin. Ça m'a vraiment fait découvrir le coin autrement.»

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Stanbridge East) On a partagé l'histoire de la région avec eux l'été dernier. Voilà qu'ils partagent maintenant ce savoir sous la forme de dessins. Dans le cadre d'un projet de mise en valeur du patrimoine par l'art visuel, les auteurs de près d'une vingtaine de croquis architecturaux de la région exposent au Musée Missisquoi jusqu'au 15 février.

Chaque oeuvre représente un lieu patrimonial visité par les dessinateurs lors d'ateliers d'observation d'une demi-journée à Stanbridge East, Knowlton, Frelighsburg, Lacolle et Hemmingford. Des ateliers au cours desquels des représentants de sociétés d'histoire locales ou de musées ont joué les guides, y allant d'anecdotes et de faits historiques.

«On a beaucoup appris, c'était très instructif. J'ai trouvé que l'animation était vivante, commente Christiane Gaudette, qui expose trois dessins. Chaque fois, on se demandait ce qu'on allait voir.»

C'était là l'un des objectifs de l'initiative, organisée par la Fondation Québec-Labrador, qui vise à promouvoir la culture et le patrimoine par le biais de différentes approches.

L'an dernier, c'est le dessin de bâtiment qui a été privilégié pour mettre en valeur les bijoux architecturaux des Cantons-de-l'Est. «À travers le dessin, les participants ont pu jeter un nouveau regard sur la région», explique François Guillet, coordonnateur de projets culturels et patrimoniaux au profit de la fondation.

Ce faisant, même ceux qui exploraient les splendeurs de leur propre municipalité ont pu apprendre sur les constructions qu'ils voient tous les jours. «J'ai appris beaucoup de choses sur des maisons d'ici, indique Rolande Lagacé-Laduke, qui s'initiait par le fait même au dessin. Ça m'a vraiment fait découvrir le coin autrement.»

Parmi les lieux historiques illustrés, notons le magasin général Hodge, des églises et plusieurs moulins, dont les moulins Freligh et Cornell. On nous réserve même un dessin très détaillé de la figure de proue en bois située à l'entrée de la Paul Holland Knowlton Memorial Academy.

Nouvelle passion

En plus de découvrir l'histoire de la région, bon nombre de participants se sont aussi découvert une passion pour le dessin. Environ la moitié n'avait jamais dessiné, ou très peu, avant de suivre les deux cours préalables à l'activité. On y a appris la perspective, les ombrages et les rudiments du dessin d'observation.

«J'ai adoré dessiner, affirme Ginette Coupal. Le fait de marier le dessin et l'histoire, ça prend beaucoup d'observation, mais ça m'a donné le goût de continuer.»

Au final, il est parfois difficile de distinguer les illustrateurs d'expérience des néophytes. «Je suis vraiment impressionné par le talent des participants», souligne M. Guillet.

Après des passages à Hemmingford, Lacolle et Stanbridge East, l'exposition se déplacera au Centre d'art de Frelighsburg, avant de terminer son parcours à Knowlton, dans quelques semaines.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer