François Lapierre : de bédéiste à romancier

François Lapierre a une trentaine de bandes dessinées... (photo Alain Dion)

Agrandir

François Lapierre a une trentaine de bandes dessinées à son actif, dont plus de la moitié en tant que coloriste. Magasin généralest la plus connue avec plus d'un million d'exemplaires vendus. Il vient de publier un premier roman, Les Guerriers fantômes, chez Perro Éditeur.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Bromont) Depuis une douzaine d'années, François Lapierre est bédéiste et coloriste, notamment pour la célèbre série Magasin général, publiée à la prestigieuse maison d'édition Casterman (Tintin). Dernièrement, il a néanmoins accepté une première incursion dans le monde du roman. Son livre, Les Guerriers fantômes, est disponible depuis octobre chez Perro Éditeur.

«La BD et le roman, c'est deux approches différentes, reconnaît celui qui a élu domicile à Bromont il y a un peu plus d'un an. J'ai beau avoir plus d'expérience en BD, j'ai quand même trouvé plus facile d'écrire un roman parce que le cadre technique est moins rigide, donc on peut plus se laisser aller.»

Précisons tout de suite quelque chose avant de poursuivre: Les Guerriers fantômes est le fruit d'une coécriture, d'un travail à quatre mainsentre François Lapierre et l'auteur jeunesse Patrick Marleau. «Patrick et moi, on se connaissait professionnellement et notre collaboration s'est super bien déroulée. On était vraiment deux auteurs qui se relançaient continuellement la balle», indique Lapierre.

C'est son coéquipier qui l'a approché, à la suite d'une demande de son ami Brian Perro qui voulait publier un roman fantastique se déroulant en Nouvelle-France. «C'est exactement mon créneau», fait valoir l'auteur de 44 ans, qui a également dessiné la couverture du roman ainsi que quelques illustrations à l'intérieur des pages.

En effet, la plupart des bandes dessinées qu'il a créées - parmi lesquelles Sagah-nah, Chroniques sauvages et La Bête du lac - touchent ces deux thématiques.

Dans Les Guerriers fantômes, sorciers, loups-garous et autres créatures surnaturelles peuplent les forêts du Québec du XVIIe siècle et se promènent entre le fantastique et le roman d'aventures pour les jeunes lecteurs de 12 ans et plus. Le récit tourne autour d'Arno Vaillancoeur, un adolescent de 16 ans qui vit seul avec son père dans la forêt, où il chasse et pêche. Un jour, il découvrira le corps d'un jeune milicien dans son canot, ce qui l'amènera à vivre des aventures tumultueuses et réaliser les exploits grandioses dont il a toujours rêvé.

Le deuxième tome de la trilogie est en cours d'écriture et sa sortie est prévue pour l'été 2015.

Dessins animés

François Lapierre a étudié en graphisme, mais son objectif «illusoire à cette époque», dit-il, a toujours été la bande dessinée. Il a travaillé quelques années en dessins animés avant de plonger dans son rêve. «J'ai participé à Bob Morane, Fantômette et Marsupilami, entre autres, mentionne-t-il. Mais au même moment, il y avait une explosion dans le monde de la BD en France avec une création moins cartoon et plus stylisée - ce qui est plus dans ma zone de confort -, et entre deux contrats, j'ai décidé de foncer.»

Aujourd'hui encore, le Bromontois dit travailler surtout pour la France. Il a une trentaine de bandes dessinées à son actif, dont plus de la moitié en tant que coloriste. Magasin général est la plus connue avec plus d'un million d'exemplaires vendus.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer