Des artistes d'ici s'illustrent

Le Granbyen Gérard Desrochers a remporté la troisième... (photo fournie)

Agrandir

Le Granbyen Gérard Desrochers a remporté la troisième place chez les artistes professionnels à l'expo-concours de La Prairie, avec l'Inattendu au pays de l'imaginaire.

photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Deux peintres de la région sont montés sur le podium et une sculpteure a obtenu une mention d'honneur lors de l'expo-concours de La Prairie. Jean Gaudet, de Sutton, a notamment décroché la première position dans la catégorie des artistes professionnels.

Le peintre, qui vit de son art depuis 35 ans, a présenté une toile qui se lit en deux temps. «C'est le portrait d'une amie qui était dans une phase difficile, décrit-il. Elle était mélancolique. Il y a deux lectures à mes tableaux. Une lecture de près et une de loin.» Le tableau, dont la partie gauche présente une étendue d'eau tranquille troublée par un jet de pierre et celle de droite, l'amie en question, est de style réaliste. Un regard porté de loin sur l'oeuvre croit repérer une photographie. De près, les coups de pinceau sont visibles et lui donnent de la profondeur. La toile porte le nom de Mémoires.

M. Gaudet avait participé à ce concours lors de ses deux premières éditions et avait remporté les premiers prix. Il a ensuite été invité à siéger parmi le jury.

Selon le peintre Gérard Desrochers, la participation des artistes professionnels et amateurs a battu un record pour le 22e anniversaire de l'expo-concours. En effet, 220 artistes y étaient, dont 34 professionnels. M. Desrochers a remporté à son plus grand bonheur la troisième place chez les artistes professionnels. Il s'agit de son premier prix à cette exposition. Le Granbyen s'est inspiré des vitraux d'église pour créer une «oeuvre méditative. C'est l'Inattendu au pays de l'imaginaire. Je vais dans le domaine du rêve, j'utilise le symbolisme dans un traitement plutôt contemporain.» Il s'est dit surpris des commentaires reçus des juges et le prix lui a «fait un gros velours.»

Manon Lacasse, des ateliers Majieart, également thérapeute en relation d'aide, a eu droit à une mention d'honneur dans la catégorie des artistes non professionnels pour sa sculpture la Dame de La Prairie. Sur l'affiche aux côtés de la sculpture faite de matériel recyclé, haute de 5'2'', on peut lire, sous le titre, «Gardienne de la famille, elle veille toujours.» L'oeuvre rend hommage à Lucie F. Roussel, mairesse de La Prairie décédée des suites de piqûres de guêpes en juillet. La Granbyenne d'adoption a vécu 15 ans à La Prairie et voulait souligner ce que l'ancienne mairesse a fait pour sa communauté.

«C'est une belle reconnaissance, j'étais bien contente», a-t-elle réagi.

Les deux toiles et la sculpture sont exposées au Complexe Saint-Laurent jusqu'au 20 novembre, puis elles se retrouveront dans le hall d'entrée du complexe du 28 novembre au 8 janvier.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer