Dominic Paquet présente Rien qu's'une gosse

Dominic Paquet sera en rodage de son troisième... (photo Eric Myres)

Agrandir

Dominic Paquet sera en rodage de son troisième spectacle solo Rien qu's'une gosse samedi à 20h au Cabaret Eastman.

photo Eric Myres

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est

(Granby) Rien qu's'une gosse. L'expression fait sourire. De l'avoir choisie comme titre d'un one man show, encore plus. «Ça représente bien comment je suis sur scène! lance Dominic Paquet. Et puis bon, oui, c'est drôle et accrocheur. Et j'ai hâte d'entendre Pierre Bruneau dire le titre.»

Quatre ans après Paquet voit le jour, l'humoriste nous revient avec un troisième spectacle solo. Il sera de passage au Cabaret Eastman ce samedi pour un spectacle de rodage, ou comme il préfère l'appeler «un testage».

«Là, je suis vraiment plus en période d'écriture et de voir si ça marche, explique-t-il. Le véritable rodage avec mise en scène et tout va commencer plus en janvier, février, mars.» La première aura lieu le 9 avril à Laval.

Dans Rien qu's'une gosse, Dominic Paquet revient avec un spectacle «semblable aux deux premiers, avec un côté personnel et un côté plus d'observation de la bêtise humaine», laisse-t-il savoir. La télévision, Canal vie et les restos de déjeuners figurent parmi la liste des sujets abordés. Pas question, toutefois, de parler de son nouveau rôle de papa - il a un fils d'un an et quelques mois.

«C'est un sujet tellement abordé souvent... Je vais en parler seulement si j'ai quelque chose de nouveau à dire. Mais pas sous l'angle de "il m'a vomi dessus"», avertit-il.

À la mise en scène, il s'est entouré cette fois de Réal Béland, Michel Courtemanche (qui a participé à Paquet voit le jour) étant trop occupé avec d'autres projets, notamment le Bye Bye annuel. «J'ai travaillé avec Réal pour le Gala du Grand rire de Québec cet été et j'ai vraiment eu la piqûre, raconte l'humoriste. On fait juste commencer à se pencher sur la mise en scène, mais ça s'enligne pour être vraiment l'fun. J'aime ce qu'il fait et il aime ce que je fais. C'est l'essentiel pour une bonne collaboration.»

Ça va bien

Depuis «quatre ou cinq ans», ça va bien pour Dominic Paquet. «Les gens commencent à accrocher, j'ai de beaux contrats, je n'ai vraiment pas à me plaindre», dit-il.

«C'est sûr qu'on se met toujours de la pression de performance, je veux que ce show-là soit encore plus drôle que le précédent, mais c'est de plus en plus facile d'écrire parce que les gens me connaissent et mon style se définit, reprend-il. Quand j'ai une idée de gag, je vois plus tout de suite comment le faire sur scène.»

À ce troisième solo s'ajoutent nombre de projets connexes, à commencer par son émission radiophonique À la semaine prochaine, sur la chaîne ICI Radio-Canada Première, pour laquelle il a d'ailleurs remporté l'Olivier de l'émission humoristique à la radio au dernier Gala des Olivier.

Il a aussi participé à l'élaboration du concept de Direct dans l'net à Z télé, en ondes depuis septembre, ainsi qu'à l'écriture d'un épisode de la série Les Pêcheurs de Martin Petit - pour laquelle il a également joué dans le spécial de Noël d'une heure qui sera diffusé le 3 décembre prochain.

«Là, je participe au brainstorm pour la troisième saison, mentionne Paquet. Il n'y a rien de confirmé, mais ça se pourrait que je participe à l'écriture aussi. Et j'ai une couple d'autres projets aussi.»

Notamment une émission mettant en vedette ses deux acolytes depuis cinq ans pour un numéro au Grand rire de Québec, P.-A. Méthot et Peter McLeod.

Rien qu's'une gosse, finalement, c'est peut-être pas juste le titre de son troisième one man show!

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer