Une nouvelle exposition sur Sol et Gobelet

Richard Leclerc a dévoilé le thème de la... (photo Maxime Sauvage)

Agrandir

Richard Leclerc a dévoilé le thème de la prochaine exposition du Musée des communications et d'histoire de Sutton, qui portera sur Sol et Gobelet, personnages mythiques de Marc Favreau et Luc Durand. On voit ici le costume du premier.

photo Maxime Sauvage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Sutton) Il se trouvait là, au Musée de Sutton, hier, pour annoncer le thème de la prochaine exposition. Le costume de Sol, personnage mythique joué par le comédien et poète Marc Favreau, a été prêté pour la première fois par sa famille depuis son décès. Et il sera assurément, comme bien d'autres artefacts d'ailleurs, de l'exposition qui s'attardera au célèbre duo de clowns, l'an prochain.

Selon le président du musée, Richard Leclerc, il s'agira de la première exposition sur Sol et son célèbre acolyte, Gobelet. Comme les expositions qu'il prépare depuis 2009 pour le Musée des communications et d'histoire de Sutton ont toujours un lien local, Sol et Gobelet ont été choisis parce que les deux acteurs, Marc Favreau et Luc Durand ont tous les deux eu une maison de campagne à Abercorn. M. Leclerc travaillera, une fois de plus, étroitement avec les familles des deux protagonistes pour monter l'exposition.

L'exposition se penchera davantage sur Sol, mais par la diffusion d'extraits de l'émission de 1968 à 1971, Gobelet aura aussi sa place de choix. «On a des images esstradinaires comme dirait Sol, marque en entrevue M. Leclerc. Là, on annonce. On part à la chasse.» La chasse aux artéfacts, aux souvenirs, aux disques, photos ou secrets que pourraient posséder les gens de la région. «L'espace devrait être influencé beaucoup par l'atmosphère de cette émission (Sol et Gobelet). La voyez-vous? a-t-il demandé au public, faisant appel à son imagination. J'entends déjà les gens rire.»

La neuvième exposition temporaire du musée, Sol, Suttonesstradinaire, sera présentée dès avril pour la période estivale, les samedis et dimanches, de midi à 16 h. L'organisme compte énormément sur le bénévolat pour ouvrir les portes de la place. M. Leclerc et ses collègues travaillent sur des subventions potentielles pour être en mesure d'ouvrir plus souvent. Ils espèrent battre un record d'achalandage l'an prochain et atteindre les 4000 visiteurs. L'ouverture sur plus que deux journées pourrait aider à atteindre cet objectif.

Bull, un succès

Richard Leclerc a par ailleurs eu la gorge nouée lorsqu'il a remercié la famille de Gerald Bull, qui faisait l'objet de l'exposition temporaire cet été. L'expo canon a connu un grand succès, attirant 3300 visiteurs, curieux d'en apprendre sur ce génie à l'histoire fascinante.

Vous n'avez pas eu le temps d'y aller? Soyez sans crainte, puisque M. Leclerc a annoncé qu'il voulait en faire une exposition permanente. En attendant de trouver le lieu opportun, les objets et vidéos entourant la vie de cet inventeur, ingénieur en balistique, assassiné aux portes de sa demeure à Bruxelles, seront présentés en condensé dans le garage du musée en 2015. Et la fameuse fusée de 16 pieds y sera encore.

Or, il est toutefois peu probable d'en apprendre sur le côté sombre de l'énigmatique personnage. Bull, dans les dernières années de sa vie, vendait de l'armement, notamment des obus et des canons, à différents régimes, lorsque le Canada et les États-Unis ont cessé de financer ses recherches.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer