Valérie Carpentier en toute intimité

Valérie Carpentier reçoit son public au Palace de... (photo Archives Le Soleil)

Agrandir

Valérie Carpentier reçoit son public au Palace de Granby, ce soir à 20h.

photo Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Celle qui aime son public du plus profond de son coeur, Valérie Carpentier, rencontrera pour la première fois ses admirateurs de la région, aujourd'hui, deux jours avant le gala de l'ADISQ.

«Je découvre mon public petit à petit au Québec, donc j'ai très hâte de voir les gens de Granby. J'imagine qu'ils sont sympathiques et très beaux, confie la gagnante de la première édition de l'émission La Voix. Je ne leur mets pas de pression, mais je suis convaincue que je ne serai pas déçue», ajoute-t-elle avec humour.

Elle promet un spectacle intime où elle présentera les chansons qui figurent sur son album L'été des orages, mais aussi celles qu'elle a interprétées à La Voix, en plus d'offrir une nouvelle composition. «C'est vraiment mon univers musical, c'est l'album et d'autres chansons qui ont été choisies avec beaucoup de soin. C'est très intimiste. Ça ne sert à rien de chanter une chanson à laquelle je ne crois pas.» Le décor et la mise en scène contribueront également à l'intimité du spectacle. «Le spectacle est assez chaleureux, c'est très chic le décor autour de moi. J'appelle ça mon salon, dit-elle en riant. J'invite les gens dans mon salon parce qu'il y a des abats-jour, j'ai même une petite théière. Mon but c'est que les gens aient un bon moment et laisser place à la musique et à l'amour.» Avec un brin d'humour, bien entendu. Entre les pièces, Valérie Carpentier laisse libre cours à sa personnalité en ayant toujours une blague ou deux à placer.

Et ce ne sera que la chanteuse et ses musiciens, puisqu'il n'y aura pas de première partie.

Finaliste à l'ADISQ

Comme elle a offert un spectacle hier soir à Gatineau et offrira une prestation demain soir à Rosemère, la chanteuse ne pourra pas visiter, comme elle l'aurait souhaité, le zoo et la région. «Je trouve ça un peu dommage. Dans le meilleur des cas, quand on va souper, on essaie de ne pas aller dans les grandes chaînes, mais d'aller dans un resto de la place. Après le show, je prends la peine de rester jusqu'à ce qu'il ne reste plus personne.» Elle offre alors de son temps pour rencontrer ses admirateurs et autographier des albums.

Dimanche, c'est sur la scène de l'ADISQ, animé par Louis-José Houde, qu'on pourra la voir. Elle est finaliste dans deux catégories, soit pour le Félix de la chanson de l'année, avec sa pièce Le rendez-vous, et celui de révélation de l'année. Les finalistes de cette catégorie présenteront d'ailleurs un numéro spécial durant le gala. «On ne fait pas de la musique pour recevoir des prix, on fait ça pour les gens et parce que ça nous fait plaisir à nous aussi, mais de savoir que l'industrie appuie ce qu'on fait, ça fait du bien. Je me sens honorée et pas trop stressée par rapport à ça.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer