La rigueur de Germain Houde

L'an dernier, Germain Houde a reçu le prix... (photo archives La Presse)

Agrandir

L'an dernier, Germain Houde a reçu le prix Artis de la meilleure interprétation pour sa performance dans La promesse.

photo archives La Presse

Partager

Sur le même thème

(Dunham) Ça fait 37 ans qu'il est sorti du Conservatoire d'art dramatique de Québec. Et depuis, il a joué tous les rôles. Il s'est mis dans la peau de bons gars, de pas bons, de fins, de pas fins. Il nous a fait rire, il nous a fait pleurer, on l'a aimé, on l'a détesté. Et voilà pourquoi Germain Houde est clairement un de nos meilleurs comédiens.

«J'aime ce que je fais. Ça aide à bien faire les choses. Je pense que c'est l'affaire la plus importante: si tu aimes ce que tu fais, tu risques d'être bon...», explique celui qui s'est établi à Dunham il y a déjà plusieurs années.

Il aime ce qu'il fait et il est de la vieille école: celle qui dit que lorsque vous acceptez de faire quelque chose, vous acceptez de bien le faire.

«Je suis comédien, mais même si j'étais menuisier ou comptable, je penserais et j'agirais de la même façon. Quand tu dis oui à une proposition, la moindre des choses est que tu donnes ton meilleur, que tu fasses ton gros possible. Moi, je suis un bricoleur, j'adore travailler autour de la maison. Et quand je rénove un truc, j'essaie de le faire comme il faut. Si ça ne me tente pas, je ne le fais pas, tout simplement. Dans le fond, ça ne devrait pas être toujours comme ça, non?»

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer