«Un pas dans la bonne direction»

Francine Patenaude, directrice générale de Tourisme Cantons- de-l'Est... (archives La Tribune)

Agrandir

Francine Patenaude, directrice générale de Tourisme Cantons- de-l'Est

archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Tourisme Cantons-de-l'Est et Destination Sherbrooke considèrent que l'entente entre le gouvernement du Québec et Airbnb constitue un « pas dans la bonne direction ». Les deux organismes conviennent toutefois qu'il reste encore énormément de travail à faire avant que l'équité soit rétablie entre les hébergeurs commerciaux et les locateurs non enregistrés.

« Il faut situer cette entente dans le contexte d'une économie collaborative. Ce n'est pas évident pour le gouvernement de réagir face à ces nouvelles technologies. Or, l'annonce de l'entente constitue une très bonne nouvelle puisqu'elle démontre que le gouvernement veut s'adapter », réagit Francine Patenaude, directrice générale de Tourisme Cantons-de-l'Est. 

À compter du 1er octobre prochain, Airbnb percevra la taxe spécifique sur l'hébergement (TSH) de 3,5 % (location de 31 jours ou moins) et la remettra au ministère du Revenu du Québec­. Les sommes prélevées sont retournées aux régions visées par l'intermédiaire du ministère du Tourisme, et ce, sur une base trimestrielle. Les hébergements dûment enregistrés auprès de la Corporation de l'industrie touristique du Québec (CITQ) ont l'obligation de percevoir cette taxe, ce qui n'était pas le cas pour la plupart des locateurs inscrits sur Airbnb. 

« Au moins, au niveau du volet de la taxe d'hébergement, les concurrents joueront dorénavant à armes égales », commente pour sa part Lynn Blouin, directrice promotion, accueil, tourisme d'affaires et sportif de Destination Sherbrooke.

Dans les Cantons-de-l'Est, on estime qu'Airbnb compte plus de 1000 inscriptions réparties dans des résidences privées, des condos ou des chalets. Celles-ci sont concentrées majoritairement dans les zones de villégiature telles que Magog, Orford, Sutton par exemple. À Sherbrooke­, selon des données dévoilées par la Ville à l'automne 2016, environ 130 personnes s'affichent­ comme locateur. 

Actuellement, la TSH rapporte près de 2 M $ annuellement en Estrie. On estime l'apport supplémentaire d'Airbnb à environ 150 000 $ par année.

« L'objectif ultime reste l'enregistrement auprès de la CITQ, mais la ministre du Tourisme Julie Boulet ne semble pas faire l'autruche. Le dossier de la taxe d'hébergement est réglé, mais il faut maintenant aller plus loin et tout le monde doit continuer de pousser dans le même sens », poursuit Mme Blouin. 

Revenu Québec est à mettre en place une équipe composée de 25 inspecteurs, laquelle aura pour mandat d'assurer le respect des lois et règlements.

« C'est une bonne nouvelle puisque Revenu Québec aura assurément plus de mordant que le ministère du Tourisme qui disposait de très peu d'outils pour assurer le respect des lois », soutient Mme Patenaude.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer