Fabritec: une entente d'envergure avec Home Depot USA

Nadia Bourgeois, vice-présidente administration chez Fabritec.... (Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Nadia Bourgeois, vice-présidente administration chez Fabritec.

Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Bromont) Plus de 150 postes permanents sont à combler à l'usine de Bromont de Fabritec. Le manufacturier d'armoires vient d'ajouter 188 succursales Home Depot du nord-est des États-Unis à sa liste de clients. Ces magasins s'ajoutent aux 62 Home Depot américains qui faisaient déjà affaire avec l'entreprise depuis l'automne dernier.

L'entente est effective dès maintenant. Fabritec est d'ailleurs déjà en période d'évaluation avec 65 succursales Home Depot de l'état du New Jersey, et les démarches d'embauche et d'agrandissement de l'usine sont déjà en cours.

La compagnie bromontoise est déjà bien implantée au Canada. Elle fournit entre autres la totalité des 180 succursales Home Depot du pays et est aussi présente chez Réno-Dépôt et BMR.

Fabritec est aussi bien en selle aux États-Unis, où elle exporte déjà environ 35 % de sa production. Or, ce nouveau contrat avec Home Depot USA fera grimper le pourcentage de produits exportés chez nos voisins du Sud à 50 %, estime Nadia Bourgeois, vice-présidente administration chez Fabritec.

L'entreprise se réjouit d'un tel contrat, dont le potentiel semble très prometteur. « La bannière orange [Home Depot USA] compte plus de 2000 magasins dans le grand territoire américain. Fabritec­ est conscient du potentiel et ne cache pas sa volonté de poursuivre sa croissance », a affirmé l'entreprise bromontoise par voie de communiqué.

« La croissance de Fabritec va passer par le marché américain parce que notre force, c'est les magasins grande surface, et on a déjà une très bonne part de marché au Canada. Donc pour croître, on n'a pas le choix d'aller vers un autre segment de marché. Et le marché américain est intéressant parce que c'est dix fois le marché canadien. Les perspectives de croissance sont énormes », ajoute Mme Bourgeois.

Expansion

Pour répondre à ce contrat d'envergure, non seulement l'usine de Bromont accueillera sous peu 150 nouveaux employés, qui occuperont principalement des postes d'assembleurs et de caristes, mais elle devra prendre de l'expansion. De nouvelles chaînes de montage s'ajouteront sous le toit de l'ancienne usine de Hyundai, dont les deux tiers de la superficie totale (1200 mètres carrés) sont actuellement occupés par le fabricant d'armoires. « Notre planification stratégique prévoyait l'obtention de ce contrat-là, donc on a préparé l'usine en conséquence. On est correct côté espace », assure Mme Bourgois.

Elle mentionne également la possibilité de plus grands contrats avec Home Depot USA, si tout se passe bien avec le présent contrat.

Rappelons par ailleurs que depuis l'automne dernier, le salaire minimum pour les employés de Fabritec est de 15 $/h, ce qui, selon l'entreprise, démontre sa volonté de « partager le fruit de son succès avec tous ses employés ».

Actuellement, l'entreprise compte quelque 600 employés, qui sont, selon elle, la raison d'être de sa croissance. « La croissance et le succès de l'entreprise, nous les devons à l'équipe. Nous sommes particulièrement fiers de pouvoir dire que c'est l'engagement et les efforts de tous qui nous ont permis de nous démarquer, notamment par la qualité de notre produit », souligne Nadia Bourgeois.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer