La formule de la Fête des mascottes sera revisitée

Le concept de la Fête des mascottes sera... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le concept de la Fête des mascottes sera revisité en 2017.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le virage entrepris l'année dernière par Commerce et tourisme Granby et région (CTGR) se poursuit. Au tour de la formule de la Fête des mascottes et de la vente trottoir d'être revue, a laissé savoir mardi la présidente de l'organisme, Julie Bourdon.

« On s'est assis avec les commerçants pour voir s'il y a des choses qui pourraient être améliorées et comment on pourrait faire pour ramener encore plus les gens dans la rue. Le concept de la Fête va être revisité en 2017. On est allés plus loin pour répondre autant aux besoins des clients que des commerçants », a dit Mme Bourdon, également conseillère municipale.

Celle-ci a fait ces déclarations lors de la présentation du rapport annuel de CTGR. Après 32 ans d'existence, l'événement des familles souhaite maintenant cibler une clientèle « plus élargie et variée pour les commerces ». Musiciens de rue et spectacles pour adultes seront ainsi ajoutés à la programmation qui sera dévoilée ultérieurement, est-il souligné dans le rapport annuel remis aux médias.

CTGR avait entrepris l'an dernier de revoir son animation afin de récolter des retombées plus tangibles pour les commerçants. Le Printemps des boustifailles a ainsi été remplacé par Granby Art et table, qui s'est déroulé au début du mois. L'événement reviendra d'ailleurs sous une forme bonifiée en 2018, dit Julie Bourdon.

Hypothèse évoquée au cours des derniers mois : est-ce que CTGR s'impliquera dans la gestion de la Ferme Héritage Miner ? Le dossier reviendra sur la table prochainement, élude Mme Bourdon.

Incontournable

CTGR a travaillé de façon plus étroite avec les commerçants en 2016, a pour sa part souligné le directeur général de l'organisme, Sylvain Gervais. Rencontres en petits groupes, formations offertes, représentation des commerçants au Salon Priorité Emploi ont entre autres été mis de l'avant.

Ce travail se poursuivra en 2017. Même chose pour le support offert en matière de démarrage, de soutien et d'expansion des commerces sur le territoire de la ville de Granby, affirme M. Gervais.

« On veut être le comptoir incontournable en matière de savoir commercial. On y tient beaucoup. On est en train de bonifier la base de données sur les statistiques et informations commerciales de la ville », dit-il.

Du mouvement

Contrairement à ce que d'aucuns croient, l'activité commerciale est en effervescence à Granby, estime Julie Bourdon. Le secteur de la restauration a particulièrement été actif l'an dernier avec, notamment, l'ouverture de La Table à Mo, du Esmond, du resto santé Manger Zen, de Caféine & Co, du Social Bar et l'agrandissement du St-Ambroise. Les camions de cuisine de rue ont aussi fait leur apparition l'été en bordure de la piste cyclable.

« On entend souvent dire que tout ferme à Granby. Les gens ne voient pas ce qui ouvre. Canac s'en vient. Bureaupro Citation et Chocolats Favoris entre autres ont ouvert. Ça bouge aussi dans le quartier du Plateau (des terres Miner). Il y a des commerces qui se renouvèlent au centre-ville. Il y a du dynamisme à Granby », dit la présidente de CTGR.

À l'été 2016, la région de Granby a accueilli plus de 2 millions de visiteurs, selon l'organisme. La compétition interrégionale étant grandissante, les outils promotionnels et les structures d'accueil touristique feront toutefois l'objet d'une importante révision en 2017, a pour sa part souligné la commissaire au tourisme, Nancy Morin, en poste depuis décembre dernier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer