Financement agricole Canada quitte Granby

Yves Choinière et Christian Lemay, propriétaires de Consultants... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Yves Choinière et Christian Lemay, propriétaires de Consultants Lemay & Choinière, Alain Beaudry, directeur régional de l'ouest du Québec, et Vincent Giard, vice-président aux opérations, de Financement agricole Canada.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Ange-Gardien) L'organisme gouvernemental Financement agricole Canada a inauguré vendredi ses nouveaux locaux régionaux. L'équipe s'est récemment installée au rez-de-chaussée du nouveau bâtiment construit pour Consultants Lemay & Choinière à Ange-Gardien.

Les bureaux du FAC se trouvaient auparavant à Granby, mais devenaient trop petits pour les besoins. Voyant venir la fin du bail, le plus important prêteur à l'industrie agricole a lancé un appel d'offres pour trouver un nouveau locateur dans la région. Plusieurs propositions ont été envoyées et c'est celle du groupe Consultants Lemay & Choinière qui a été retenu. Un bail de cinq ans, renouvelable, a été signé.

Également trop à l'étroit dans ses anciens locaux, l'entreprise d'Ange-Gardien, qui couvre l'Est ontarien et le Québec avec ses services d'ingénierie agricole, a construit un nouvel édifice à son image pour répondre plus adéquatement à ses besoins, notamment avec des bureaux fermés. Financement agricole Canada (FAC) y est locataire, un partenariat idéal pour ces deux entreprises oeuvrant dans le secteur agricole et agroalimentaire.

La localisation est également stratégique puisqu'elle se situe près de l'autoroute, sur la route 235, en plein coeur de trois MRC dont le secteur agricole est important.

« On considère ce bâtiment-ci comme une première phase avec deux belles entreprises », a lancé Yves Choinière, copropriétaire de Consultants Lemay & Choinière, lors de l'inauguration. « On espère avoir la chance de continuer le développement du terrain avec une phase deux plus commerciale, puisqu'on n'en occupe que le tiers environ. »

« On dit des fois à la blague qu'Ange-Gardien est une technopole agricole, mais on espère que le mouvement qu'on crée va attirer d'autres entreprises du milieu agricole comme des fournisseurs pour devenir un beau centre de service pour notre clientèle agricole », ajoute-t-il du même souffle.

L'entreprise de M. Choinière et de son partenaire d'affaires Christian Lemay compte vingt employés et cinq autres seront embauchés à l'été. 

Fusion avec St-Jean

Quant à FAC, on ne parle pas de création d'emplois, mais plutôt de fusion avec le bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu. « En mai 2018, une partie de l'équipe de St-Jean va se joindre à l'équipe ici, annonce Alain Beaudry, directeur régional de l'ouest du Québec pour FAC. Ça va faire un bureau d'environ 10 personnes l'an prochain. Le bureau de St-Jean dessert aussi une partie de la Rive-Sud. L'autre partie de l'équipe va aller au bureau de Beauharnois. » 

Avec cette fusion, le bureau d'Ange-Gardien couvrira les MRC de Brome-Missisquoi, Haute-Yamaska, Rouville et Haut-Richelieu. Le bureau fusionné comptera environ 450 clients en mai 2018.

« L'agriculture est actuellement en grande expansion, souligne M. Beaudry. Le secteur agricole et agroalimentaire investit énormément d'argent, crée énormément d'emplois - le plus grand nombre au Canada -, et c'est un secteur très porteur au Québec. Notre porte-feuille continue à croître en conformité à notre croissance estimée. »

Selon Vincent Giard, vice-président aux opérations de FAC pour le Québec, les revenus agricoles à la ferme sont de 8,2 G$ au Québec, tandis que ceux de la transformation agricole sont de 24,5 G$.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer