La fabrique de matelas: une boutique ouverte à Saint-Hyacinthe

La fabrique de matelas ouvrira dans un mois... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La fabrique de matelas ouvrira dans un mois une première boutique à Saint-Hyacinthe. Celle-ci aura en fait les allures d'une salle d'exposition.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La fabrique de matelas à Granby souhaite rayonner davantage dans la région et ailleurs dans la province. Pour ce faire, elle a entrepris d'avoir pignon sur rue. L'entreprise ouvrira une première boutique à Saint-Hyacinthe dans un mois. Et ce ne sera pas la seule du genre.

« Notre but, c'est de prendre de l'expansion. Et on va pousser de tous bords tous côtés pour le faire », a lancé Benoit Déragon, propriétaire de la PME spécialisée dans la fabrication de matelas, autrefois connue sous le nom de Matelas Therapedic.

Le commerce de Saint-Hyacinthe aura en fait l'allure d'une salle d'exposition, dit M. Déragon. Les produits de l'entreprise y seront présentés et vendus. Des photos de l'usine orneront les murs. Aucun inventaire ne sera tenu sur place. La livraison sera assurée par la flotte de camions de la PME. 

Une formule qui n'est pas sans rappeler la boutique attenante à l'usine de La fabrique de matelas, rue Bernard, à Granby. « Ça vient du succès qu'on a ici et qu'on veut reproduire ailleurs », fait remarquer Benoit Déragon.

Selon ce dernier, l'ouverture d'une boutique de 3000 pieds carrés, dans un bâtiment commercial situé sur le site des Galeries de Saint-Hyacinthe, s'est rapidement imposée, car la PME a pu confirmer la présence d'une demande pour ses produits lors de tests de marché réalisés dans le centre commercial durant un mois. 

Emplois

S'il n'en tient qu'à Benoit Déragon, la boutique de Saint-Hyacinthe ne sera d'ailleurs pas la seule à ouvrir ses portes en 2017. La Rive-Sud et la région de Sherbrooke entre autres sont dans sa mire. La formule salle d'exposition y sera aussi reproduite. « Les gens vont se sentir comme à l'usine. C'est un concept qui fonctionne bien ici », affirme-t-il.

Le dirigeant d'entreprise estime que cette présence accrue sur le marché devrait se traduire par une hausse des ventes et, éventuellement, par des embauches à l'usine de fabrication. Actuellement, 26 personnes y travaillent. 

Benoit Déragon s'est porté acquéreur de l'entreprise de la rue Bernard en 2015. Depuis, il s'est fixé pour objectif de propulser la PME à un autre niveau en faisant les choses autrement. Il souhaite entre autres multiplier les ventes directes dans différents créneaux - notamment aux particuliers, mais aussi aux hôtels et aux résidences pour personnes âgées.

« On veut offrir des produits différents, de qualité, en informant bien les gens sur la composition des matelas », dit M. Déragon. 

Autre preuve du désir de croissance de l'entrepreneur : la fabrique de matelas et la firme Orijine ont créé en 2016 une coentreprise, Jade & I, soit une boutique virtuelle où cinq modèles exclusifs de matelas conçus à Granby sont proposés. 

Après quelques mois d'activité, la boutique en ligne n'a pas connu un départ fulgurant, mais elle suscite néanmoins de l'intérêt et « du trafic ». « Il y a toujours du travail à faire et la compétition est là. Mais c'est lancé et on est positifs qu'il va se passer de bonnes choses là aussi », affirme Benoit Déragon.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer