KINESIQ fait son entrée au privé

Lukas Dufault, président fondateur de KINESIQ.... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Lukas Dufault, président fondateur de KINESIQ.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) La technologie de l'entreprise granbyenne KINESIQ vient tout juste de faire son entrée dans deux résidences privées pour aînés. Affiliées au Groupe Maurice, Ambiance de l'Île des Soeurs et Boréa de Blainville deviennent ainsi les deux premiers complexes résidentiels pour personnes âgées à disposer du KINÉ-SIM.

Un physiothérapeute qualifié assistera les résidents dans l'utilisation... (archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Un physiothérapeute qualifié assistera les résidents dans l'utilisation de l'appareil.

archives La Voix de l'Est

La jeune entreprise, fondée il y a tout juste deux ans, vient en effet de lancer un partenariat avec le groupe, qui compte 30 édifices résidentiels destinés à une clientèle aînée au Québec. 

Actuellement, l'exerciseur est utilisé par des hôpitaux et des centres de réadaptation et de physiothérapie. Le projet-pilote, qui démarre cette semaine, et ce pour les trois prochains mois, permettra l'essai de l'appareil KINÉ-SIM par la clientèle à laquelle il est destiné. 

À raison d'une demi-journée par semaine, un physiothérapeute qualifié assistera les résidents dans l'utilisation de l'appareil, composé de deux plateaux motorisés simulant un mouvement en lien avec un contenu multimédia diffusé sur un écran.

« L'appareil permettra aux personnes âgées de travailler dans un contexte intéressant et stimulant, équilibre, rééducation, réflexes et musculature, grâce à des mouvements simulés. L'objectif de cet équipement étant de favoriser le maintien de l'autonomie et la prévention des chutes des résidents », indique KINESIQ dans un communiqué. 

Enthousiasme

L'arrivée de la technologie KINESIQ suscite l'enthousiasme du Groupe Maurice. « Cet équipement est vraiment extraordinaire, car il permet aux résidents de faire de l'exercice tout en visualisant sur leur écran un environnement correspondant à l'exercice en cours, par exemple une balade en gondole à Venise, un sentier de montagne, un escalier, etc. C'est très réaliste, et donc, beaucoup plus intéressant et très stimulant ! », s'est exclamée Marianne Ruest, conseillère en récréologie.

« L'appareil de KINESIQ permettra aux retraités de découvrir de nouvelles façons de travailler leurs muscles, leurs réflexes afin de diminuer les risques de chutes et de blessures dans un contexte agréable et stimulant. Quelle belle façon de demeurer actif et d'adopter de saines habitudes de vie ! », a pour sa part lancé France Morissette, vice-présidente adjointe santé.

Même si le Groupe Maurice opère une résidence pour aînés à Granby, les deux complexes retenus l'ont été parce qu'ils disposaient du personnel nécessaire et qu'ils représentaient une diversité de clients susceptibles de tirer des bénéfices du KINÉ-SIM, indique Lukas Dufault, président fondateur de KINESIQ. « Ils ont aussi choisi deux endroits avec des clientèles différentes pour qu'on puisse mesurer les résultats du projet-pilote », note-t-il.

Si ceux-ci s'avèrent concluants à la fin du projet-pilote, en juin, toutes les résidences du groupe pourraient être équipées d'un KINÉ-SIM et ce, aussi tôt qu'au courant de l'été, a laissé entendre M. Dufault. D'autres partenariats seront annoncés sous peu, a-t-il également souligné.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer