Entreprises en démarrage: deux nouveaux fonds mis en place

Le directeur général de Granby Industriel, Patrick Saint-Laurent,... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur général de Granby Industriel, Patrick Saint-Laurent, et le maire de Granby et préfet de la Haute-Yamaska, Pascal Bonin.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Deux nouveaux fonds d'aide financière voient le jour cette année pour soutenir les entreprises en démarrage en Haute-Yamaska. Une enveloppe totale de 85 000 $ leur sera consacrée.

Grâce à ces initiatives de la MRC de la Haute-Yamaska et de Granby Industriel, à travers son volet Entrepreneuriat Haute-Yamaska, les gens d'affaires auront notamment accès au Fonds de démarrage, offrant des microprêts de trois ans pouvant atteindre 5000 $. Doté d'une enveloppe de 50 000 $ tirée du Fonds local d'investissement (FLI), ce nouveau fonds s'adresse aux entreprises en démarrage ou en activité depuis moins d'une année, qui oeuvrent dans un secteur peu concurrentiel, ont un potentiel de création d'emplois et sont à l'étape de la précommercialisation.

«On avait déjà le FLI, mais on a voulu innover en offrant 50 000 $ pour donner un petit coup de pouce à l'étape préliminaire», a précisé le directeur général de Granby Industriel, Patrick Saint-Laurent, lors du dévoilement de ces nouveautés, lundi matin. 

La seconde aide financière, appelée Fonds Filières Structurantes, totalise pour sa part 35 000 $ issus du Fonds de développement des territoires. Si elles sont retenues, les entreprises en démarrage dans le domaine des biomatériaux, des technologies propres, du développement durable et de l'informatique-robotique pourront profiter d'une subvention maximale de 5000 $. 

Dans les deux cas, il n'y a pas de limite d'âge.

«C'est une belle tape dans le dos à Entrepreneuriat Haute-Yamaska. Les maires, en collaboration avec Granby Industriel, cherchent à accompagner et à soutenir les entreprises sur notre territoire, a fait remarquer le maire de Granby et préfet de la Haute-Yamaska, Pascal Bonin. Notre souhait est d'en faire un succès.»

Bien que modeste, une aide de 5000 $ peut faire une différence, croit M. Saint-Laurent. Il peut s'agir d'un «intérim», dit-il, entre la validation d'une idée et le lancement en affaires. Cela peut également attirer dans la région des industriels de l'extérieur ou inciter des entrepreneurs d'ici à faire le grand saut, ajoute-t-il.

«Ces deux nouveaux fonds offrent un levier supplémentaire au démarrage d'entreprises et complètent l'offre financière actuellement disponible via notre volet Entrepreneuriat Haute-Yamaska.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer