Granby industriel conclut deux partenariats en France

Amaury Mourcou et Jacques Oberti, respectivement directeur de... (fournie par Granby industriel)

Agrandir

Amaury Mourcou et Jacques Oberti, respectivement directeur de l'économie et président du Sicoval, en compagnie de Éric Nadeau et Patrick St-Laurent, président et directeur général de Granby industriel, lors de la signature d'un partenariat, mardi.

fournie par Granby industriel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) De passage en France pour établir de nouveaux liens commerciaux, Granby industriel vient de conclure deux ententes. L'une avec la Communauté d'agglomération du Sicoval, près de Toulouse, et l'autre avec Bordeaux Technowest.

La mission de Granby industriel commence sur une bonne note, s'est réjoui au bout du fil le directeur du développement industriel de l'organisation, Éric Tessier. « Les ententes que l'on vient de faire vont permettre d'établir des maillages et éventuellement des alliances stratégiques entre certaines entreprises de Bordeaux Technowest et des compagnies de Granby. Même chose du côté du Sicoval. Ce sont deux régions qui ont une forte concentration d'entreprises en aéronautique, qui sont déjà en lien avec de gros joueurs comme Airbus­, Boeing et Bombardier. Le fait d'avoir un partenaire au Québec­ peut permettre d'aller chercher une capacité de production­ ici. »

La signature de ces accords avait par ailleurs été annoncée en point de presse le 14 novembre, alors que la délégation de 11 personnes représentant Granby industriel et cinq entreprises de la sphère aéronautique s'apprêtait à s'envoler pour la France. M. Tessier met toutefois un bémol concernant les impacts à court terme de ces ententes. « C'est un premier pas, a-t-il fait valoir. Il ne faut pas s'attendre à des retombées demain matin. »

Notoriété

Outre le fait de se familiariser avec d'autres joueurs du secteur aéronautique, le voyage en sol européen permettra aux représentants granbyens de diriger les projecteurs vers la municipalité, a souligné Éric Tessier. « Notre mission vient renforcer la notoriété de Granby au niveau aéronautique comme lieu d'établissement potentiel d'entreprises [de ce créneau] qui voudraient développer le marché nord-américain. Et vice versa pour nos compagnies qui voudraient mettre un pied en Europe en ayant déjà une structure d'accueil qui leur ouvrirait plus facilement­ les portes de ce marché. »

Rappelons que Granby compte 10 entreprises dans ce secteur d'activité de pointe. La moitié d'entre elles sont de la mission : NSE Automatech, A7 Intégration, Atlas Aeronautik, CSTM et RES Automatisation. Il s'agit de la première délégation du genre à accompagner Granby industriel, qui a déjà pris part au cours des dernières années à plusieurs événements internationaux dans la sphère aéronautique. Entre autres le salon du Bourget dans la capitale française puis celui de Farnborough au Royaume-Uni. 

Pour clore la journée de mercredi, les organisations granbyennes ont accueilli une cinquantaine de convives dans le cadre d'un cocktail rassemblant plusieurs dirigeants de l'industrie aéronautique, « notamment Airbus », a mentionné M. Tessier.

Le groupe poursuivra sur sa lancée mercredi et jeudi, lors du salon international Aeromart Toulouse. « Aeromart est une plateforme de rencontres d'affaires très bien structurée. De notre côté, a indiqué le directeur du développement chez Granby industriel, on a 18 rendez-vous répartis avec des PME et des associations étrangères semblables à la nôtre. Et également avec des clients potentiels. » Les organisations avec lesquelles la délégation granbyenne aura conclu des partenariats en France seront conviées à des rencontres dans la région en avril 2017, en marge d'Aeromart Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer