Acheter un matelas en ligne ? Pourquoi pas

Stéphanie Gendreau et Jean-François Couture de la firme... (Janick Marois)

Agrandir

Stéphanie Gendreau et Jean-François Couture de la firme de communication marketing Orijine se sont associés avec La fabrique de matelas pour créer Jade & I, une boutique virtuelle où cinq modèles de matelas « made in Granby » sont vendus en ligne.

Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Vendre des matelas en ligne, c'est possible ? Tout à fait, croit le propriétaire de La fabrique de matelas à Granby, Benoit Deragon. Il entend en faire la démonstration avec la firme granbyenne de communication marketing Orijine. Une vaste campagne de marketing numérique est sur le point d'être lancée.

Pour mener à bien leur projet, La fabrique... (fournie) - image 1.0

Agrandir

Pour mener à bien leur projet, La fabrique de matelas et Orijine ont créé une co-entreprise, Jade & I, soit une boutique virtuelle où cinq modèles exclusifs de matelas conçus à Granby sont proposés.

fournie

« C'est une des planches de salut pour la croissance future de l'entreprise », estime Benoit Deragon, qui s'est porté acquéreur l'an dernier de La fabrique de matelas, connue jusqu'à tout récemment sous le nom de Matelas Therapedic et autrefois de Literie Giddings.

Pour mener à bien leur projet, La fabrique de matelas et Orijine ont créé une co-entreprise, Jade & I, soit une boutique virtuelle où cinq modèles exclusifs de matelas conçus à Granby sont proposés. « C'est un projet qui peut sembler complètement flyé, mais ça fait du sens », affirme le directeur de création d'Orijine, Jean-François Couture. « On combine nos forces, renchérit la directrice artistique de la firme, Stéphanie Gendreau. Il (Benoit Deragon) fabrique et nous, on vend. »

La vente de matelas en ligne est populaire aux États-Unis, souligne le duo d'Orijine. Selon lui, le phénomène est moins fort au Canada­ et un seul modèle est offert. Jade & I propose donc « une version améliorée » de ce qui existe actuellement, dit Jean-François Couture. Surtout, ajoute-t-il, l'entreprise peut compter sur l'expertise de La fabrique de matelas, en activité depuis 1888, et sur des prix très concurrentiels (999 $ par exemple pour un format queen), le lot d'intermédiaires­ étant réduits. 

120 nuits d'essai

Si acheter un matelas en ligne peut sembler une aventure hasardeuse, Jade & I a simplifié les choses au maximum, note Jean-François Couture. Plutôt que les quelques minutes d'essai en boutique traditionnelle, Jade & I offre... 120 nuits d'essai. Un questionnaire en ligne teinté d'humour permet de suggérer le matelas le plus adapté aux conditions de sommeil des acheteurs. 

Les livraisons et les retours sont gratuits. Des ententes ont été conclues avec 13 fournisseurs de transport au Canada pour faciliter l'opération. Un camion aux couleurs de Jade & I s'apprête d'ailleurs à prendre la route.

À court terme, le marché local, voire québécois est visé. Mais le reste du Canada et, éventuellement, les États-Unis sont dans la mire des entrepreneurs granbyens. 

Il ne faut pas s'en étonner, la clientèle visée est celle des millénaux, cette génération née entre les années 1980 et 2000. Ses représentants n'hésitent pas à acheter des lunettes, des vêtements, des accessoires de décoration, voire des billets d'avion en ligne, souligne Stéphanie Gendreau. Pourquoi pas un matelas ? « Je suis profondément convaincu qu'on est rendu là », dit Jean-François Couture. 

Investissement

Benoit Déragon aussi y croit. « Je ne suis pas très nerveux. On offre des produits de très grande qualité sur le web. (...) C'est difficile de croître dans les marchés traditionnels, donc le web est une avenue intéressante. On n'est pas des précurseurs (avec la vente en ligne), mais on est dans la vague. Il faut être là », dit-il. 

L'opération a d'ailleurs nécessité un investissement important, qui n'est pas chiffré. Les matelas, l'inventaire, le site web transactionnel : tout a été développé au cours de la dernière année par les deux partenaires de Granby, note M. Déragon qui vend aussi ses matelas à l'usine de la rue Bernard. 

Des bases de lit, des lits, de la literie et des oreillers sont également offerts sur jadeandi.com. Une gamme d'accessoires de décoration est d'ailleurs en préparation avec des artisans de la région, précise Stéphanie­ Gendreau­. « On veut être les champions de la chambre à coucher­ », lance Benoit Déragon. 

Jade & I devrait commencer à rayonner sur les réseaux sociaux prochainement. « On a une stratégie de marketing numérique assez étoffée (...) C'est vraiment quelque chose de gros qu'on veut créer. On a beaucoup d'ambition. Mais on s'est donné les moyens pour réussir. On a investi tout ce que ça prenait, sans rien négliger, que ce soit du côté de la fabrication ou du nôtre », déclare Jean-François Couture.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer