Le Pakistan et la Chine inaugurent une nouvelle route commerciale

Un navire, le Cosco Wellington, amarré dans le... (Agence France-Presse)

Agrandir

Un navire, le Cosco Wellington, amarré dans le port de Gwadar, a reçu une cargaison de 150 conteneurs, la première dans le cadre du corridor économique sino-pakistanais (CPEC), une vaste liaison routière, énergétique et de télécommunications en cours de construction et dont le coût total est évalué à 46 milliards de dollars.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Gwadar

Le Pakistan a inauguré dimanche en grande pompe un nouveau corridor commercial reliant son port méridional de Gwadar à la ville chinoise de Kashgar, dans le cadre d'un ambitieux projet économique mené par Pékin dans la région.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a félicité... (Agence France-Presse) - image 1.0

Agrandir

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a félicité les participants à ce premier convoi, les qualifiant de «messagers du développement et du progrès dont bénéficiera bientôt cette région», lors d'une cérémonie à laquelle ont également assisté de hauts responsables chinois.

Agence France-Presse

Un navire, le Cosco Wellington, amarré dans le port de Gwadar, a reçu une cargaison de 150 conteneurs, la première dans le cadre du corridor économique sino-pakistanais (CPEC), une vaste liaison routière, énergétique et de télécommunications en cours de construction et dont le coût total est évalué à 46 milliards de dollars.

Le Pakistan compte beaucoup sur ces projets conjoints pour donner un coup de fouet à son économie, en particulier dans la province du Baloutchistan, pauvre et instable, où se trouve Gwadar.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a félicité les participants à ce premier convoi, les qualifiant de «messagers du développement et du progrès dont bénéficiera bientôt cette région», lors d'une cérémonie à laquelle ont également assisté de hauts responsables chinois. Ce premier convoi est «un tournant», selon lui.

Le Pakistan, qui a clôturé fin juin son exercice budgétaire sur une croissance de 4,7% de son PNB, table sur une hausse encore plus forte pour le suivant à 5,7%.

Mais le Baloutchistan, la plus vaste et la plus pauvre des provinces du pays en dépit d'importantes ressources énergétiques, fait face à d'immenses défis sécuritaires. Elles est fréquemment en proie à des violences de la part d'insurgés islamistes et séparatistes. Bien que plusieurs attaques aient déjà ciblé les travaux en cours pour le CPEC, la Chine se dit confiante que l'armée pakistanaise saura protéger ses infrastructures.

Un attentat-suicide a visé dans la nuit de samedi à dimanche un sanctuaire soufi situé au Baloutchistan à quelque 750 km de sa capitale Quetta. Il s'est soldé par la mort d'au moins 52 personnes et a été revendiqué par l'organisation jihadiste État islamique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer