Polyform construit une nouvelle usine

Polyform construira au cours des prochains mois une... (Alain Dion)

Agrandir

Polyform construira au cours des prochains mois une nouvelle usine pour sa division Polyvert Recyclage, attenante au 855 boulevard Industriel à Granby, où loge déjà l'entreprise Data.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Polyform lance ces jours-ci la construction d'une nouvelle usine à Granby pour sa division Polyvert Recyclage. Un investissement très important justifié par l'augmentation de la quantité de rebuts de polystyrène à recycler, a expliqué le vice-président ventes et développement des affaires, François Beauchesne.

Cette nouvelle usine de 65 000 pieds carrés sera construite au 855, boulevard Industriel, adresse à laquelle loge déjà l'entreprise Data. Celle-ci est locataire dans un immeuble qui est la propriété­ de Polyform. 

Data demeurera sur place, précise François Beauchesne. La nouvelle bâtisse sera en fait liée à celle déjà en place par un petit bout de corridor. Mais les deux entreprises, Data et Polyvert Recyclage, n'auront aucun lien d'activité, affirme M. Beauchesne.

La nouvelle usine, dont les détails de l'investissement demeurent confidentiels, vise à accueillir les activités de Polyvert Recyclage, qui a pignon dans la rue Bernard depuis quelques années. « On va doubler la superficie pour pallier les augmentations qui ont eu lieu et celles qui s'en viennent dans les cinq, six années à venir », fait valoir le vice-président ventes et développement­ des affaires chez Polyform. 

Car les activités de récupération de polystyrène, communément appelé foam, sont en hausse depuis quelques années. L'entreprise a su faire la démonstration que cette matière peut être recyclée et transformée, contrairement à ce que d'aucuns croient. Cela lui a d'ailleurs valu plusieurs prix et reconnaissances « vertes » au fil des ans.

Efforts 

Les écocentres d'un nombre grandissant de municipalités, dont ceux de la région ainsi que de Montréal, Sherbrooke et Magog, par exemple, récupèrent dorénavant le foam. Polyform a aussi installé l'an dernier un bac dans la cour de son centre administratif, rue Édouard.

« On le vide deux fois par jour. Les citoyens de la ville y contribuent. On voit l'effet. Les gens veulent recycler. Les gens sont pour ça. C'est juste qu'il faut leur donner l'opportunité de le faire », note M. Beauchesne. 

« On sait que dans les années à venir, il va y avoir une croissance. Mais pour que ça fonctionne, on doit avoir une structure pour traiter ce polystyrène (...) À long terme, notre objectif est que les gens puissent mettre le polystyrène­ dans leur bac de recyclage », ajoute-t-il. 

Pour Polyform, le polystyrène est une des pierres angulaires d'un de ses produits phares : le système de coffrage isolant Nudura­, qui connaît un rayonnement inter­national. Selon François Beauchesne, la « vaste majorité » des produits récupérés est utilisée à cette fin. Déchiqueté, le foam récupéré est transformé en pastilles de plastique rigide qui entrent dans la fabrication des treillis de plastique qui unissent deux parois de polystyrène­ pour le coffrage Nudura. 

À l'heure actuelle, Polyvert Recyclage emploie une vingtaine de personnes, selon François Beauchesne. La nouvelle usine, qui devrait être opérationnelle à partir du printemps 2017, permettra de consolider ces emplois. L'équipe est par ailleurs appelée à augmenter à moyen et long terme, au gré de l'augmentation des volumes traités, relève le vice-président ventes et développement des affaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer