Fabritec: hausse de salaire pour 85 % des employés

La croissance s'accélère chez le fabricant d'armoires de... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

La croissance s'accélère chez le fabricant d'armoires de cuisine et de salles de bain installé depuis 2011 dans l'ancienne usine de Hyundai à Bromont.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Bromont) L'entreprise Fabritec de Bromont recherche 150 nouveaux employés pour supporter la croissance générée par l'obtention d'un gros contrat. Et elle hausse le salaire à l'entrée à 15 $ l'heure après 12 mois de travail pour se faire plus attrayante auprès des chercheurs d'emploi.

« Près de 85 % des employés vont avoir une... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

« Près de 85 % des employés vont avoir une augmentation salariale d'ici les deux prochaines semaines », a expliqué la vice-présidente administration de Fabritec, Nadia Bourgeois.

Janick Marois, La Voix de l'Est

« Avant, le salaire de base à l'entrée était de 11 $. Là, il est majoré à 13,50 $. Il grimpera à 14 $ après six mois et à 15 $ après 12 mois. Mais les salaires des autres postes sont aussi majorés. Globalement, c'est tout près de 85 % des employés qui vont avoir une augmentation salariale d'ici les deux prochaines semaines », a expliqué jeudi la vice-présidente administration, Nadia Bourgeois. 

« C'est l'affaire la plus hot qu'on n'a jamais faite », a renchéri son frère, Jonathan Bourgeois, vice-président exécutif.

Cette mesure aura certes un impact sur la masse salariale, reconnaît Mme Bourgeois. « Mais on n'est pas les seuls à avoir de la difficulté à recruter », relève-t-elle. La dirigeante de l'entreprise familiale dit ainsi vouloir miser sur la qualité de vie des employés offerte à Bromont et dans la région, couplée avec « un salaire compétitif », pour améliorer le taux de rétention de l'entreprise qui fabrique des armoires de cuisine et de salles de bain. 

Déjà rapide depuis l'arrivée de l'entreprise dans l'ancienne usine de Hyundai en 2011, la croissance de Fabritec s'est à nouveau accélérée au cours des derniers mois, confirme Nadia Bourgeois. La raison principale : l'obtention d'un contrat qui lui permet d'entrer sur les tablettes de 65 succursales Home Depot de la côte est américaine.

« Et c'est possible qu'il y ait 90 autres magasins qui s'ajoutent d'ici trois, quatre mois. Ça va être appelé à grossir très vite », rapporte la vice-présidente administration. Elle et son frère ont pris la relève de leur père, Clovis Bourgeois, fondateur de l'entreprise. Celle-ci compte aussi une usine à Mont-Joli. 

Plus d'espace 

Les produits de Fabritec sont déjà présents au Canada dans les Rona, Home Depot, Wal-Mart et autres BMR. Ils sont aussi notamment distribués au sud de la frontière dans des Lowe's de la Floride. Cette nouvelle percée en magasin dans une autre bannière majeure réjouit au plus haut point les dirigeants de l'entreprise.

Actuellement, environ 35 % de la production de Fabritec prend la route des États-Unis, tandis que le reste est vendu au Canada. La portion américaine des ventes sera cependant revue à la hausse dès l'an prochain si les prévisions se concrétisent, note Jonathan Bourgeois. 

Fabritec a par ailleurs augmenté sa présence dans l'ancienne usine de Hyundai pour répondre à la demande. L'entreprise a étendu ses opérations il y a quelques mois sur une superficie supplémentaire de 400 000 pieds carrés. Elle occupe désormais près du deux tiers des immenses installations de 1,2 million de pieds carrés du boulevard de l'Aéroport, affirme Nadia Bourgeois.

Une ligne d'assemblage a été déployée dans la nouvelle section. « On expédie les caissons assemblés dans les Home Depot américains. On prend donc les composantes des usines de Bromont et de Mont-Joli, on les assemble et on les expédie », explique la vice-présidente administration. 

Équipe

À court terme, Fabritec dit rechercher différents types d'employés : journaliers, opérateurs, ingénieurs, inspecteurs qualité, commis de bureau. « L'équipe grossit, dit Nadia Bourgeois. Tous les départements, pas juste un, sont appelés à croître ». 

Si Fabritec est capable de livrer la marchandise en cette période de forte croissance, c'est d'ailleurs grâce à cette équipe de 500 personnes, ajoute Mme Bourgeois. « Les gens sont super motivés. Et on était fébrile de partager ce succès-là avec nos employés parce qu'on sait que c'est grâce à eux qu'on est là et qu'on va être en mesure de supporter la croissance des prochains mois, des prochaines années », conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer