Important contrat pour Atlas Aeronautik

Le nouveau contrat décroché par Atlas Aeronautik devrait... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le nouveau contrat décroché par Atlas Aeronautik devrait permettre de consolider les 140 emplois répartis dans ses deux usines à Granby.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Après Belt-Tech, au tour d'Atlas Aeronautik d'annoncer la signature d'un important contrat. L'entreprise de Granby a obtenu un mandat d'une valeur de 4 millions$ pour la fabrication de pièces pour le nouvel avion Airbus A350.

Atlas Aeronautik fournira plus de 6000 pièces qui vont... (fournie par Atlas Aeronautik) - image 1.0

Agrandir

Atlas Aeronautik fournira plus de 6000 pièces qui vont dans les systèmes de contrôle de vol du nouvel Airbus A350.

fournie par Atlas Aeronautik

Atlas Aeronautik a décroché ce contrat de l'entreprise américaine Moog, avec qui elle faisait déjà affaire. Cette importante commande est un bon «présage» pour d'autres collaborations futures entre les deux entreprises, a commenté mercredi la directrice des ressources humaines chez Atlas Aeronautik, Jessica Roy.

De façon plus précise, la PME, qui compte deux usines à Granby, celles d'Air Terre Équipement et de Sido, aura à produire plus de 6000 pièces qui entrent dans la fabrication des systèmes de contrôle de vol du Airbus A350.

Cette commande s'inscrit par ailleurs dans la foulée d'un important projet de développement lancé entre les deux entreprises il y a plus de trois ans, souligne Mme Roy.

Lors d'une récente entrevue à La Voix de l'Est, le directeur général d'Atlas Aeronautik, Serge Audet, avait précisé que l'entreprise souhaite se positionner comme chef de file dans la fabrication de pièces mécaniques complexes comprenant des engrenages, afin de se distinguer de ses compétiteurs. La commande de Moog cadre bien avec cette volonté et permet à Atlas d'affermir sa position dans ce créneau, confirme la directrice des ressources humaines.

Emplois maintenus

Ce nouveau contrat ne se traduira pas par des embauches, note Jessica Roy. Mais il permettra de consolider les quelque 140 emplois des deux usines d'Atlas Aeronautik. La production des pièces devrait s'étirer au cours de la prochaine année et être principalement effectuée aux installations d'Air Terre Équipement, situées rue Édouard, avance-t-elle.

Atlas Aeronautik possède une chaîne d'approvisionnement intégrée lui permettant de fournir des pièces complètes qui respectent les exigences des donneurs d'ordres comme Boeing, Airbus et Bombardier. Plus de 450 000 pièces sont ainsi acheminées annuellement à ses clients parmi lesquels figurent Bombardier, Moog, Asco Industries et Pratt&Whitney.

L'entreprise a d'ailleurs réalisé un projet d'investissement de 5,5 millions$ en 2015 à l'usine Sido, rue Vadnais, pour moderniser ses équipements et améliorer sa productivité afin d'en faire un centre d'excellence de Pratt&Whitney Canada pour une certaine catégorie de pièces.

Pour sa part, Moog serait un des plus importants concepteurs et fabricants de systèmes de contrôle de mouvements au monde. L'entreprise oeuvre dans différents marchés: des cockpits d'avions commerciaux, en passant par la Formule 1, jusqu'aux appareils d'infusion dans le domaine médical, souligne Atlas Aeronautik par voie de communiqué.

Il s'agit d'une deuxième nouvelle économique d'importance en quelques jours à peine à Granby. Au début de la semaine, l'entreprise Belt-Tech, spécialisée dans la fabrication de ceintures de sécurité, a annoncé la conclusion d'une entente à long terme avec la multinationale ZFTRW. Ce contrat devrait générer des revenus de 125 millions$ sur une période de cinq ans, a détaillé le président de l'entreprise, Robert Bélanger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer