Environ 1000 personnes au Salon Priorité Emploi

Pour un chercheur d'emploi, il s'agissait d'une opportunité... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Pour un chercheur d'emploi, il s'agissait d'une opportunité extraordinaire, puisque plus de 700 postes étaient à pourvoir, sans oublier la présence de 54 entreprises.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le 18e Salon Priorité Emploi s'est bien déroulé, vendredi et samedi, alors qu'environ 1000 personnes se sont déplacées au Cégep de Granby dans l'espoir de dénicher le poste rêvé.

La coordonnatrice du Salon Priorité Emploi, Sylvie Beauregard... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

La coordonnatrice du Salon Priorité Emploi, Sylvie Beauregard et la présidente d'honneur de la 18e édition de l'événement, Julie Ducharme.

Alain Dion, La Voix de l'Est

«C'est environ 150 personnes de moins que l'an passé, mais nous sommes contents de l'achalandage», a affirmé la coordonnatrice de l'événement, Sylvie Beauregard. Seulement vendredi, 725 personnes ont effectué un passage au salon.

C'est dans un mois qu'on saura si l'événement a eu les effets escomptés. «Lorsque nous ferons notre relance auprès des entreprises, c'est là qu'on va savoir si les emplois ont été comblés», a expliqué Mme Beauregard.

Pour un chercheur d'emploi, il s'agissait d'une opportunité extraordinaire, puisque plus de 700 postes étaient à pourvoir auprès de 54 entreprises différentes.

«Il y en a de tous les horizons, que ce soit dans le domaine agricole, manufacturier, touristique, scolaire, alimentaire ou de services, tout le monde devrait y trouver son compte», a souligné Mme Beauregard.

Commerce et tourisme Granby région était notamment sur place pour représenter une vingtaine d'entreprises dans le domaine du commerce et de la restauration.

«Lorsque tu as un ou deux postes à pourvoir et pas tout à fait le temps de te déplacer, c'est moins tentant de venir installer un kiosque. On était donc là pour régler ce problème», a relevé le directeur général de l'organisme, Sylvain Gervais. Au total, ils avaient une quarantaine d'emplois à proposer.

Le Centre régional intégré de formation de Granby a pour sa part eu l'occasion de démontrer toutes les formations qui peuvent être offertes. «C'est intéressant pour quelqu'un qui est en recherche d'emploi, mais qui se rend compte qu'il n'a pas nécessairement les prérequis au niveau des études», explique la conseillère en orientation Catherine Carbonneau-Bergeron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer