L'OCDE réduit ses prévisions de croissance pour le Canada

L'économie canadienne s'est contractée au deuxième trimestre, en... (La Presse canadienne)

Agrandir

L'économie canadienne s'est contractée au deuxième trimestre, en raison des incendies de forêt du mois de mai en Alberta, qui ont temporairement paralysé l'industrie des sables bitumineux de la province et ravagé certaines parties de Fort McMurray.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a réduit ses prévisions de croissance pour le Canada cette année, tout comme il l'a fait pour ses perspectives de l'économie mondiale.

Dans ses plus récentes perspectives économiques intermédiaires, publiées mercredi, l'OCDE a estimé que la faible croissance des échanges commerciaux et les distorsions du système financier exacerbaient la lenteur de la croissance économique mondiale.

«Le ralentissement prononcé des échanges internationaux met en relief les préoccupations relatives à la santé de l'économie et les difficultés à s'extraire du piège de la croissance molle», a déclaré l'économiste en chef de l'OCDE, Catherine Mann.

«Si la faiblesse de la demande contribue assurément au ralentissement des échanges, l'absence de soutien politique en faveur de politiques commerciales dont les bienfaits pourraient être largement partagés est très préoccupante.»

Le groupe de recherche dit maintenant croire que l'économie canadienne progressera de 1,2% cette année, soit un demi-point de pourcentage de moins que dans ses perspectives de juin.

Pour 2017, la croissance de l'économie devrait être de 2,1%, a indiqué l'OCDE, alors qu'il misait sur une croissance de 2,2% dans ses prévisions précédentes.

Faiblesse des taux d'intérêts

Selon le rapport de l'OCDE, la longue période de faiblesse des taux d'intérêt a aussi contribué à faire grimper les prix de l'immobilier. Les prix des maisons progressent à des rythmes similaires ou supérieurs à ceux qui précédaient la crise financière de 2008 dans un certain nombre de pays, y compris au Canada.

Pour l'économie mondiale, l'OCDE ne table plus que sur une croissance de 2,9% pour cette année, comparativement à 3,0% dans ses perspectives de juin. C'est légèrement moins que la croissance de 3,1% observée l'an dernier.

La croissance mondiale devrait atteindre 3,2% l'an prochain, alors que l'OCDE visait précédemment une croissance de 3,3% à ce chapitre.

L'économie canadienne s'est contractée au deuxième trimestre, en raison des incendies de forêt du mois de mai en Alberta, qui ont temporairement paralysé l'industrie des sables bitumineux de la province et ravagé certaines parties de Fort McMurray.

Cependant, des économistes s'attendent à ce que l'économie du pays rebondisse au troisième trimestre, notamment grâce aux travaux de reconstruction en Alberta et à la reprise des activités des sables pétrolifères.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer