Entrepreneurs: les pratiques innovantes à l'avant-plan

Roger Hébert, coordonnateur de l'événement, Fernand Charron, directeur... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Roger Hébert, coordonnateur de l'événement, Fernand Charron, directeur de la section Montérégie du Réseau M, et Sylvain Fausse, chef mentor de la cellule Granby et région, ont pris part lundi après-midi au lancement du 7e Colloque régional pour entrepreneurs.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Les gens d'affaires de la Montérégie sont conviés au 7e Colloque régional pour entrepreneurs, le jeudi 20 octobre, de 8 h 30 à 15 h, à l'Hôtel Castel&Spa Confort. Organisé par la cellule de Mentorat Granby et région, l'événement se déroulera sous le thème «Tendez l'oreille aux succès».

Le colloque s'adresse à tous les entrepreneurs désirant en apprendre davantage sur certaines pratiques innovantes, précise le coordonnateur Roger Hébert.

«Ce qui fait en sorte qu'on est en mesure d'organiser un événement de grande envergure, c'est qu'on a attiré des conférenciers qu'on entend normalement à Montréal et dans les grands centres. Ce sont des personnalités qui participent régulièrement à des colloques nationaux», a indiqué M. Hébert en marge de la conférence de presse tenue lundi dans les locaux du Centre d'aide aux entreprises (CAE) Haute-Yamaska et région.

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, agira en tant que président d'honneur lors du rendez-vous granbyen. M. Dion présentera alors une conférence baptisée «Mon parcours d'intrapreneur».

Occupant notamment le poste de directeur de la Fondation de l'entrepreneurship, Pierre Duhamel figure également parmi les têtes d'affiche du colloque.

«Entendre des gens qui ont réussi de grandes choses dans des milieux d'envergure, ça peut être très stimulant pour un entrepreneur. Il y a plein de stratégies qui peuvent être utilisées dans un contexte différent», souligne Roger Hébert.

Le mentorat, précieux outil

Chef mentor pour la cellule Granby et région, Sylvain Fausse exposera quant à lui les bienfaits potentiels du mentorat en affaires.

«Le mentor ne dit pas au mentoré quoi faire, assure M. Fausse. Il l'aide à prendre des décisions éclairées par le partage de son expérience. Le mentorat aide aussi à briser l'isolement ressenti par certains entrepreneurs.»«Le mentor n'est pas investi émotionnellement. Donc, ça permet une relation strictement d'affaires qui est saine», ajoute-t-il.

Tout comme son homologue fédéral Pierre Breton, le député de Granby, François Bonnardel, a pris la parole lundi.

Si les choses étaient à refaire, le caquiste aurait probablement recours aux services d'un mentor.«J'avais 26 ans quand j'ai lancé mon entreprise. Je n'avais pas recours à ça, et je me suis planté», a raconté M. Bonnardel.

«On n'en fera jamais assez pour aider les jeunes entrepreneurs, estime-t-il. Ça demeure un défi de stimuler l'entrepreneuriat au Québec. Mais la cellule de Mentorat fait du très bon travail dans la région.»

«Une aubaine»

Notons que les conférences présentées le 20 octobre seront suivies d'un cocktail de réseautage organisé par l'organisme Génération Avenir.

Roger Hébert espère que le colloque attirera au moins 200 entrepreneurs. Les billets sont disponibles au coût de 60$, plus taxes.

«Selon moi, c'est une aubaine, indique le coordonnateur. Juste avec le dîner et le cocktail, on rentre dans notre argent. Et c'est sans parler des conférenciers...»

Pour plus d'informations,visitez le www.caehyr.com/mentorat/colloque-2016

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer