Les gens d'affaires s'arrêtent à Bromont

Christian Bélair, cofondateur de la Tournée des entrepreneurs.... (Tirée de LinkedIn)

Agrandir

Christian Bélair, cofondateur de la Tournée des entrepreneurs.

Tirée de LinkedIn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Des gens d'affaires montréalais et de la région seront au diapason, ce week-end, alors qu'une cinquantaine d'entre eux convergeront vers le Centre national de cyclisme de Bromont dans le cadre de la Tournée des entrepreneurs. Réseautage, visites de compagnies d'ici et groupes de discussion sont notamment au menu des deux jours d'activités.

La Tournée des entrepreneurs en est à sa troisième mouture. Lorsqu'est venu le temps de choisir les destinations de la cuvée 2016, Bromont s'est retrouvée en tête de liste, a indiqué en entrevue Christian Bélair, un des instigateurs de l'événement. «On souhaitait venir en Estrie depuis un bout. On connaît Bromont pour le ski, le plein air. Mais il y a également un potentiel entrepreneurial très intéressant à découvrir.»

De son côté, le directeur général de la Société de développement économique de Bromont (SODEB), Charles Lambert, voit d'un très bon oeil ce maillage de gens d'affaires de tous horizons. «C'est une très belle initiative pour les entreprises de la région. C'est évident que ça permettra à des gens d'ici de tisser des liens avec d'autres personnes dans leur créneau. Ça donnera également une très belle visibilité à Bromont. D'ailleurs, on a invité les entrepreneurs du parc scientifique à se joindre à l'événement.»

En fait, le prétexte de la Tournée vise à faire tomber les barrières entre les régions et la métropole. «Il y a trois ans, en discutant avec les autres cofondateurs [de l'événement], Noah Redler et LP Maurice, on se disait que les gens des régions venaient souvent à Montréal pour des congrès et toutes sortes d'activités. Mais c'est très rare que les gens d'affaires fassent le chemin inverse, a fait valoir le président et cofondateur de la boîte de production montréalaise Credo. On a vite conclu que c'était un créneau à développer. Et on l'a fait.»

Discussions, nature et compagnie

En date de vendredi, une cinquantaine d'entrepreneurs étaient inscrits à l'événement. En avant-midi samedi, la quinzaine de participants montréalais visiteront les usines Teledyne Dalsa et Fabritek. Vers 13 h, la mairesse de Bromont et présidente de la SODEB, Pauline Quinlan, fera une allocution à propos de la sphère entrepreneuriale bromontoise.

Les participants feront ensuite un peu de réseautage avant de former des groupes de discussions sur des enjeux variés comme le marketing, la croissance et le financement. Tout ceci sans chichis, a assuré Christian Bélair. «On veut faire des connexions avec des entrepreneurs établis, mais également des gens qui commencent ou qui souhaitent se lancer en affaires. Pour que ça fonctionne, on sort du cadre trop strict pour aller davantage vers une ambiance détendue.» Les participants pourront joindre l'utile à l'agréable en cassant la croûte lors d'un «BBQ-réseautage». De la bouffe de rue sera au menu. Au programme du lendemain: randonnée au lac Gale, visites du Musée du chocolat puis du vignoble du Domaine les Brome.

Moment charnière

Depuis quelques années, on entend parler sur plusieurs tribunes du déficit entrepreneurial du Québec comparativement au reste du Canada. Selon Christian Bélair, cette tendance s'estompe peu à peu. «On est à un moment charnière. L'entrepreneuriat est en train de reprendre une place positive dans la culture populaire ici, a-t-il indiqué. On avait du retard au Québec, mais on voit que la courbe est en train de changer.»

En fait, le porte-parole de la campagne québécoise de Startup Canada est d'avis que le principal enjeu ici passe par une meilleure relève dans les entreprises familiales.

Il croit toutefois que les conditions sont plus que jamais réunies pour soutenir les jeunes dans le lancement de leur compagnie. «Il y a de plus en plus de jeunes en affaires. C'est de plus en plus facile de créer une entreprise avec les nouvelles technologies. On peut aisément organiser sa comptabilité et son hébergement de site web avec peu de ressources, en terme de personnel et au plan financier. Et avec le commerce électronique, il n'y a plus de frontières. (...) On aura la chance d'aborder tous ces thèmes ce week-end.»

Pour de plus amples renseignements concernant la Tournée des entrepreneurs, consultez le site latourneedesentrepreneurs.org.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer