Régime sec au Parcours du Vieux Village

Les clients du Parcours du Vieux Village ne... (Alain Dion)

Agrandir

Les clients du Parcours du Vieux Village ne peuvent plus acheter d'alcool sur le site jusqu'à nouvel ordre, ni même en consommer sur place, car le permis de la concession licenciée affiliée à l'entreprise vient d'être révoqué par la RACJ.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Les clients du Parcours du Vieux Village doivent se contenter de cocktails sans alcool depuis quelques jours. En effet, le permis de la concession licenciée affiliée au club de golf bromontois vient d'être révoqué par la Régie des alcools, des courses et des Jeux (RACJ).

«Des golfeurs qui ne peuvent pas prendre un verre, c'est loin d'être idéal pour une entreprise comme la nôtre. Pour le moment, on doit faire avec. C'est un peu déstabilisant d'apprendre que la police a fait une opération dans ton entreprise quand tu ne t'en attends pas», a clamé en entrevue Roger Fortin, un des copropriétaires du club de golf.

Le porte-parole du service de police de Bromont, Marc Tremblay, a confirmé qu'une perquisition a été menée le 23 août en après-midi dans le chalet principal du parcours de golf, situé rue du Bourgmestre.

«C'est la Régie qui demandait de révoquer le permis d'alcool. On a agi en tant qu'inspecteur dans le dossier», a-t-il mentionné, précisant que toutes les boissons alcoolisées de l'établissement ont été saisies par les policiers le jour même.

De son côté, la porte-parole de la RACJ, Me Joyce Tremblay, a spécifié au journal que le titulaire du permis invalidé pour «non-paiement des droits annuels» est la compagnie à numéro 9223-2990 Québec inc. Selon le registraire des entreprises, celle-ci est enregistrée au nom de Robert Lacroix.

Imbroglio

Les propriétaires du Parcours du Vieux Village ne s'occupent pas du «volet restauration», a souligné Roger Fortin. Selon l'homme d'affaires, les titulaires de la concession ont plongé bien malgré eux dans un imbroglio avec la RACJ.

«On a relancé le resto-bar l'an passé avec Patrick Saad et Mike Foisy. Mais le permis [d'alcool] a été émis au nom de Robert Lacroix. Les avis de renouvellement du permis ont donc été envoyés par la Régie à l'ancien propriétaire, qui n'est plus dans les affaires. (...) C'est regrettable ce qui est arrivé! , a-t-il lancé. L'erreur est humaine. M. Saad essaie de ravoir son permis d'alcool, mais ce n'est pas simple. Il y a des délais qui peuvent aller de deux à six mois avec la Régie.»

Malgré tout, Roger Fortin essaie de trouver un aspect positif à toute cette affaire. «On est un club de golf non alcoolisé par la force des choses. Les gens ne peuvent pas apporter leur boisson et on ne peut pas en vendre. Une chance que c'est arrivé à la fin de la saison, a-t-il dit. Je crois que les clients comprennent la situation.»

Il n'a pas été possible d'obtenir les commentaires de Patrick Saad, mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer