Rona: la CAQ veut entendre Daoust, Ouellet et Dutton

François Bonnardel, député de Granby et leader parlementaire... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

François Bonnardel, député de Granby et leader parlementaire de la CAQ, affirme que les derniers développements rendent «incontournable» que les trois hommes donnent leur version des faits devant la Commission de l'économie et du travail.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La Coalition avenir Québec (CAQ) estime essentiel que trois acteurs majeurs dans le dossier de la vente de Rona à des intérêts américains viennent témoigner lors des auditions publiques de jeudi prochain, à Québec.

Une lettre, signée par le leader parlementaire de la CAQ, le député de Granby François Bonnardel, a été officiellement acheminée dimanche au président de la Commission de l'économie et du travail, Claude Cousineau, afin que ces « témoins clés » soient entendus.

M. Bonnardel réclame la présence de l'ex-ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations et ancien grand patron d'Investissement Québec, Jacques Daoust, de son ancien chef de cabinet, Pierre Ouellet et de l'ex-président et chef de la direction de Rona, Robert Dutton.

François Bonnardel affirme que les derniers développements démontrant que le cabinet de l'ex-ministre Daoust aurait approuvé la liquidation de Rona rendent « incontournable » que les trois hommes donnent leur version des faits devant la Commission de l'économie et du travail.

Le député de Granby estime que le flou entourant le départ du fleuron québécois persiste toujours. Il ajoute que les Québécois sont en droit de savoir qui a autorisé la liquidation de la participation d'Investissement Québec dans l'actionnariat du quincaillier.

Québec solidaire cible Ouellet

De leur côté, les élus de Québec solidaire tiennent d'abord et avant tout à prendre connaissance des explications de Pierre Ouellet au sujet de la vente des actions de Rona au géant américain de la rénovation Lowe's par Investissement Québec.

S'exprimant en leur nom, la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, a lancé que le premier ministre Philippe Couillard lui-même se doit de s'assurer que le son de cloche de M. Ouellet pourra être entendu, jeudi prochain, devant la Commission de l'économie et du travail.

En entrevue à La Presse canadienne, Mme Massé a soutenu que ce serait la meilleure façon de connaître « la version finale » de cette saga.

Déjà vendredi, le PQ avait réclamé la comparution de Pierre Ouellet. « La commission est toujours nécessaire. Il faut faire la lumière, savoir qui décide au sein de ce gouvernement. Le premier ministre et les ministres, ou bien les directeurs de cabinet et les sous-ministres ? », avait demandé le député de Sanguinet, Alain Therrien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer