Ensemble, pour les animaux perdus

Antoine Sauvage est l'un des membres fondateurs de... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Antoine Sauvage est l'un des membres fondateurs de l'Escouade de recherche citoyenne de la plateforme web aZoo.me.

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Avis aux amoureux des chiens et chats, vous pouvez maintenant aider les bêtes perdues à retrouver leur maître (et vice-versa!) grâce à l'Escouade de recherche citoyenne. Lancé mardi, ce nouvel outil en ligne mise sur l'effort collectif: plus il comptera de membres, plus il sera efficace.

Lorsqu'un animal est déclaré perdu, un avis de recherche est envoyé par courriel aux membres de l'Escouade demeurant dans un rayon de 5 kilomètres. Si l'une de ces personnes aperçoit l'animal, elle peut entrer en contact avec son propriétaire via la plateforme web aZoo.me, développée par des Granbyens en novembre 2015.

Antoine Sauvage est l'un des membres fondateurs. «L'ennemi des escouades de recherche, c'est la complexité. Nous, on a travaillé très fort à simplifier le fonctionnement de notre escouade. Les gens qui s'inscrivent indiquent seulement leur nom, leur courriel et leur code postal», mentionne-t-il.

Contrairement aux autres sites de ce type, le propriétaire est la seule personne autorisée à déclarer son animal perdu. «On avait envisagé de mettre ça pour que n'importe qui puisse aller déclarer un animal perdu sur le site. Sauf que par expérience, et avec les autres sites qu'on a contactés, il y avait des problèmes de véracité d'informations», relève l'entrepreneur de 24 ans.

Refuges

Sur le site www.azoo.me, le propriétaire de l'animal perdu note la description de pitou ou minou, l'endroit où il a été perdu et la date de sa disparition, puis l'avis de recherche est lancé.

Propriétaires d'animaux ou non, tous peuvent devenir membres de l'Escouade. Les refuges et services animaliers participent aussi au mouvement. Ils sont 38 à l'heure actuelle à recevoir les alertes d'aZoo.me dans un rayon élargi de 50 km. «Eux, ça ne leur dérange pas de recevoir les notifications», explique Antoine Sauvage, qui ne voulait pas embourber la boîte courriel des particuliers.

Mais il y a une seconde raison: si un citoyen trouve un animal et qu'il ne connaît pas la plateforme web aZoo.me, il aura le réflexe de communiquer avec un refuge. À ce moment, c'est le refuge qui se chargera d'émettre l'avis de recherche.

E-magazine

En plus d'être gratuite, l'inscription à l'Escouade inclut un accès au nouveau e-magazine La Puce. «Ça vient vraiment appuyer les efforts de l'Escouade de recherche, dans l'optique où dans ce magazine-là, on parle de bien-être animal», souligne Antoine Sauvage.

La publication trimestrielle inclut notamment des chroniques telle la «Race du mois», des activités à faire avec son animal et des portraits d'entreprises et d'organismes québécois oeuvrant dans le domaine.

La dernière page, intitulée «Le petit plus!», offre aux lecteurs des rabais à imprimer et à présenter en boutique. «C'est pour remercier les gens d'embarquer dans l'Escouade», précise Antoine Sauvage.

Plus de 800 personnes ont adhéré au nouveau service de participation citoyenne avant même qu'il ne soit lancé. Ses développeurs espèrent en convaincre encore «plusieurs milliers». Le nombre de publications du e-magazine pourrait augmenter en fonction du nombre de membres dans l'Escouade. «Plus il va y avoir de monde, plus on va vouloir les remercier!», lance Antoine Sauvage.

À propos d'aZoo.me

La plateforme web aZoo.me est un service d'identification des animaux de compagnie. Les propriétaires peuvent y créer le profil en ligne de leur animal et en garder la trace grâce à l'aZoo.me ID, une carte d'identification et une médaille avec un numéro unique.

Dans le but de diminuer le nombre d'animaux en situation d'errance, la plateforme unique mise sur la force des réseaux communautaires et l'implication citoyenne. Elle regroupe la population, les professionnels de la santé animale, les refuges animaliers, les villes et les municipalités, ainsi que les boutiques pour animaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer