Canadian Tire remplace abruptement son patron

La présidente du conseil de Canadian Tire, Maureen... (archives La Presse)

Agrandir

La présidente du conseil de Canadian Tire, Maureen Sabia, a expliqué la décision unanime du conseil à des «changements sans précédent dans le secteur de la vente au détail».

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Nguyen
La Presse Canadienne
Toronto

Le grand détaillant Canadian Tire a annoncé mercredi un remaniement surprise de sa direction, son président et chef de la direction ayant brusquement quitté son poste après l'avoir occupé pendant moins de deux ans.

Michael Medline sera ainsi remplacé par son prédécesseur, Stephen Wetmore - un changement en vigueur immédiatement, a précisé l'entreprise.

M. Wetmore demeurera administrateur du détaillant, mais il cessera d'exercer les fonctions de vice-président du conseil d'administration.

«J'ai reçu du conseil d'administration le mandat clair de mener notre marque emblématique à un niveau supérieur», a affirmé dans un communiqué le nouveau patron, ajoutant que l'entreprise devait se «développer rapidement» pour répondre aux attentes des consommateurs et des actionnaires.

La présidente du conseil de Canadian Tire, Maureen Sabia, a expliqué la décision unanime du conseil à des «changements sans précédent dans le secteur de la vente au détail».

Depuis que M. Medline était devenu chef de la direction de la société torontoise, en 2014, les prix du pétrole ont plongé à moins de 50 $ US le baril, ce qui a engendré des difficultés économiques dans l'Ouest canadien. En même temps, Canadian Tire a dû affronter certains concurrents américains comme Walmart et Lowe's - ce dernier a récemment mis la main sur le géant québécois de la rénovation Rona.

«Bien que nous ayons comme priorité à court terme de produire des résultats, il incombe au conseil d'assurer la réussite à long terme de Canadian Tire. M. Wetmore a transformé notre société pendant son précédent mandat et a posé les bases de notre rendement actuel», a poursuivi Mme Sabia.

Elle a ajouté que M. Wetmore possédait les «qualités particulières requises» pour diriger l'entreprise et lui permettre de s'adapter «à la complexité croissance du nouveau monde du commerce de détail».

M. Wetmore a été chef de la direction de Canadian Tire de janvier 2009 à décembre 2014. Il n'était pas disponible mercredi pour commenter sa nomination.

Stratégie numérique

Selon l'analyste Keith Howlett, de Desjardins, M. Wetmore travaillait de près avec la haute direction depuis plusieurs mois. M. Howlett soupçonne le changement de patron d'avoir été causé par un désaccord de M. Medline avec la stratégie numérique de l'entreprise ou la cadence de sa mise en application.

«Nous considérons que la stratégie numérique de Canadian Tire et sa mise en application rapide sont les bonnes priorités. L'avenir est maintenant», a-t-il écrit dans une note.

M. Howlett a ajouté que même si la société avait répondu aux attentes à court terme, la vision du conseil se concentre davantage sur les résultats à long terme.

L'analyste Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, a indiqué que M. Wetmore avait abandonné son poste, en 2014, alors que le conseil aurait préféré le voir rester. Son retour signale qu'il est «prêt» à reprendre les rênes de l'entreprise.

«En repassant sur le mandat de M. Wetmore, c'est sous son leadership que la stratégie actuelle a été développée, et c'est lui qui a mis en place l'équipe qui livre maintenant la performance que nous observons chez Canadian Tire», a-t-elle écrit dans une note aux investisseurs.

Ces dernières années, le détaillant a augmenté ses efforts pour le commerce électronique. Il a publié un catalogue avec des capacités interactives, expérimenté avec les circulaires numériques et misé sur des publicités destinées aux médias sociaux pour sa bannière Sport Chek. Canadian Tire a aussi amélioré son site internet pour permettre de passer des commandes en ligne et de ramasser des articles en magasins.

En plus de ses magasins Canadian Tire, le détaillant est le propriétaire de la chaîne de vêtements Mark's - l'Équipeur au Québec -, et de FGL Sports, qui exploite notamment les enseignes Sport Chek, Hockey Experts et Sports Experts. La société, fondée en 1922, compte en outre près de 1700 stations-service et une division de services financiers.

Canadian Tire dévoilera ses résultats financiers du deuxième trimestre le 4 août.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer