Gel énergétique 100% érable: une sève pour les sportifs

Lui-même consommateur de gels énergétiques, Mario Plouffe a... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Lui-même consommateur de gels énergétiques, Mario Plouffe a eu l'idée d'en concocter un à partir de sirop d'érable.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Saint-Paul-d'Abbotsford) «Je suis loin d'être un homme d'affaires; je suis plutôt un passionné.» Pourtant, la fibre entrepreneuriale, Mario Plouffe l'a en lui. L'acériculteur jeannois, dont l'érablière se trouve à Saint-Paul-d'Abbotsford, a su combiner son enthousiasme pour les sports d'endurance et sa flamme pour les produits de l'érable afin de créer une entreprise - et un produit - à sa mesure.

C'est en 2006 que M. Plouffe acquiert son érablière du mont Yamaska, «pour le terrain de chasse». Mais étant donné le potentiel de l'endroit, le nouveau propriétaire, qui n'avait aucune expérience en acériculture, a décidé de se faire la main. Dix ans plus tard, il a doublé le nombre d'entailles sur sa terre, à laquelle il a ajouté une superficie de 71 arpents.

Faute de temps pour tout faire, M. Plouffe a laissé tomber ses occupations qui n'étaient pas en lien avec l'Érablière au Boisé du Lac il y a trois ans pour se consacrer uniquement à cette passion. «J'ai commencé à regarder ce que je pouvais faire avec mes terres», indique l'adepte de courses d'endurance et de triathlon, entre autres.

Lui-même consommateur de gels énergétiques pour l'alimenter durant ses performances, il a eu l'idée d'en concocter un à partir de sirop d'érable, ce qu'il est parvenu à faire par essais et erreurs.

Résultat: Brix - un gel énergétique entièrement naturel, au bon goût et au moins aussi performant que les produits similaires qu'on retrouve sur le marché, assure le créateur - s'est taillé une place à la finale montérégienne du concours OSEntreprendre plus tôt cette année.

Brix est un gel énergétique entièrement naturel et... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Brix est un gel énergétique entièrement naturel et au moins aussi performant que les produits similaires qu'on retrouve sur le marché, assure M. Plouffe.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Savoir s'entourer

Le gel énergétique a été lancé lors de la course Bromont Ultra, en octobre dernier. À peine neuf mois plus tard, le produit est distribué en ligne, mais aussi dans près de 90 boutiques au Québec, dont La Cordée, Le Coureur et Courir et Cie, pour ne nommer que celles-là. On retrouve aussi le Brix dans quelques points de vente en Ontario depuis ce printemps.

À court et moyen terme, M. Plouffe souhaite s'entourer d'une équipe qui saura mener son entreprise là où il le souhaite. «Il y a beaucoup de choses que j'ai apprises sur le tas, mais je dois trouver les gens qui vont m'aider à aller là où je veux aller», confie-t-il.

«Arriver chez un client pour lui vendre du sirop, du beurre d'érable et de la tire, ce n'est pas la même chose que d'essayer de vendre un gel énergétique!», ajoute l'homme d'affaires.

De la région à l'infini

La popularité fulgurante de Brix laisse présager un avenir prometteur pour l'entreprise. «D'ici un mois, on va être fixé sur l'avenir de la compagnie, à savoir si on reste comme on est ou si on s'en va vers un réseau de distribution et d'exportation», note l'entrepreneur.

Si la croissance de la production est amenée à augmenter - Brix dispose actuellement d'un inventaire de sept mois -, M. Plouffe sait déjà ce qu'il fera pour fournir à la demande sans dénaturer son produit.

«Quand ma production va être (écoulée), je vais obtenir une licence d'acheteur autorisé, soutient-il. Le sirop du mont Yamaska est super bon; je veux continuer de produire mon gel avec le sirop de la région.»

D'ici là, M. Plouffe prend part à de nombreux événements sportifs, tels les courses de type Ironman et les demi-marathons, afin de faire goûter son produit aux coureurs. «Je fais encore beaucoup de courses, sauf que maintenant je suis plus souvent derrière un kiosque plutôt que sur la ligne de départ!», blague-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer