Canards du Lac Brome investit 21 M $ à Asbestos

Le maire d'Asbestos, Hugues Grimard, à droite, a... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Le maire d'Asbestos, Hugues Grimard, à droite, a accueilli avec fierté l'annonce de l'investisssement de 21 millions $ de Canards du Lac Brome communiquée par le directeur général Claude Trottier et le président du conseil d'administration de l'entreprise Mario Côté.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Asbestos) Canards du Lac Brome, une entreprise-chef de file et la plus ancienne exploitation spécialisée dans l'élevage du canard de Pékin au Canada, a confirmé ce mercredi l'acquisition des installations de l'ancien abattoir Viandes Laroche, situé à Asbestos.

L'entreprise investit 30 millions de dollars, qui inclut la construction de nouveaux bâtiments à Lac Brome, l'aménagement d'un nouveau couvoir et la construction de nouveaux bâtiments d'élevage dans la région, ce qui lui permettra de doubler sa production annuelle sur une période de cinq ans en plus de créer prochainement 150 nouveaux emplois à Asbestos.

La députée de Richmond, Karine Vallières, a annoncé l'attribution de prêts totalisant plus de 13 millions $ à l'entreprise pour appuyer la réalisation du projet d'investissement évalué à 21 262 607 $ sur le site d'Asbestos. L'aide financière gouvernementale comprend un prêt de 5 557 000 $ d'Investissement Québec, ainsi qu'un prêt de 7 648 607 $ accordé par l'entremise du Fonds de diversification économique de la MRC des Sources. Ces sommes permettront notamment à l'entreprise d'agrandir son centre de transformation acquis à Asbestos et d'acquérir des équipements spécialisés afin d'accroître considérablement sa production.

« L'investissement de Canards du Lac Brome constitue une étape de plus à la diversification économique de la MRC des Sources, alors que l'agroalimentaire représente un important secteur d'activité pour la région. La MRC est déjà reconnue pour sa culture d'innovation et ses activités de recherche et de développement dans le domaine agroalimentaire. La transformation du canard permettra donc d'accroître cette réputation d'excellence, et la production s'ajoutera à celles apicole, bovine et laitière déjà bien établies chez nous », a indiqué la députée Karine

Vallières.

Hausse de la demande

Le président du conseil d'administration de Canards du Lac Brome, Mario Côté, a souligné que cette annonce s'inscrivait à point nommé dans l'histoire de son entreprise. « Après les malheureux évènements que nous avons connus en début d'année à Racine (incendie), nous nous sommes relevé les manches et avons continué le travail sans relâche. C'est la première incursion de notre production hors de Knowlton, où l'entreprise a été fondée il y a plus de 100 ans ».

Cette acquisition vise d'abord pour Canards du Lac Brome à rester compétitive sur les marchés intérieurs et internationaux. La demande pour leurs produits s'accroît d'année en année, et pour ce faire, il devenait essentiel d'augmenter la production pour satisfaire à la demande. « Nos nouvelles installations d'Asbestos seront équipées des meilleures technologies afin de maintenir les hauts standards. Il n'est pas question d'accroître la quantité au détriment de la qualité. J'ajoute

qu'il est important pour nous de contrôler toutes les étapes de notre production, de la ferme à l'assiette ».

Le directeur général de Canards du Lac Brome, Claude Trottier, a précisé que la production de son entreprise va doubler sur une période de cinq ans, soit de 2 à 4 millions de canards d'ici 2020. « Ce projet nous permettra de créer plus de 100 emplois dans la région cette année, puis une cinquantaine d'autres au cours des prochaines années, ce qui portera l'ensemble du personnel de Canards du Lac Brome à plus de 350 employés ».

Avec son nouveau centre de transformation d'Asbestos de 51 000 pieds qui devrait amorcer la production d'ici la fin de la présente

année, l'entreprise consolide son avantageux positionnement sur le marché... Plus de deux millions de canards sont élevés chaque année pour répondre aux demandes des marchés du Québec, du Canada, d'Asie, d'Amérique du Sud et des États-Unis. Sa gamme de produits diversifiés comprend des produits crus ainsi que plusieurs produits transformés tels que le gras de canard fondu, les saucisses de canard, les confits de cuisses de canard et les rillettes, entre autres produits.

Un baume pour la population

C'est avec un bonheur bien partagé par la population d'Asbestos que les principaux intervenants socio-économiques du milieu ont salué cet important investissement de Canards du Lac Brome dans la MRC des Sources.

Sylvie Beauchemin, vice-présidente de la Table de diversification économique, se réjouit que le Fonds de diversification de la MRC des Sources ait pu contribuer à attirer dans la région un projet d'affaires durable et à valeur ajoutée, d'autant plus qu'il est associé à l'une des filières existantes, soit la transformation agroalimentaire, et qu'il permet la création d'emplois. « Ce projet va assurément générer d'autres investissements ainsi que de nombreuses retombées indirectes ».

Elle invite d'ailleurs tout autre entrepreneur à tirer profit du levier économique qu'est le Fonds de diversification économique de la MRC des Sources, afin de réaliser son ou leurs projets d'investissement.

De son côté, le préfet de la MRC des Sources et maire d'Asbestos, Hugues Grimard, a salué ainsi l'arrivée de l'entreprise Canards du Lac Brome dans la MRC des Sources : « C'est un signal fort que la diversification économique de notre territoire fonctionne. C'est une entrée considérable de richesse dans nos municipalités et c'est la création de plusieurs nouveaux emplois pour nos citoyens ».

Hugues Grimard ne cache pas les difficultés économiques que connaît la région depuis quelques années. « Il y a longtemps que nous attendions cette confirmation, plusieurs nous en parlaient et nous étions impatients que le tout se réalise. Ces démarches sont toujours complexes et prennent du temps. Nous sommes maintenant rassurés, c'est vrai, c'est concret », de quoi rassurer les citoyens d'Asbestos qui ont connu leur bonne part de mauvaises nouvelles sur le plan de l'emploi au cours de la dernière décennie.

« Parfois, des contrecoups comme la fermeture de Viandes Laroche représentent des opportunités, il faut être capable de se lever et de les saisir. Nous avons travaillé ensemble pour que ce fer-de-lance de notre volet bioalimentaire du parc industriel d'Asbestos reprenne vie. L'annonce d'aujourd'hui nous confirme que notre travail a porté fruit », ajoute-t-il.

En novembre dernier, Asbestos déplorait la fermeture de l'entreprise Viandes Laroche. Six mois plus tard, Canards du Lac Brome prend la relève avec un nouveau projet initialement de 4 M$ qui maintenant se chiffre à 21 M$, une perspective qui a matière à réjouir la population d'Asbestos qui retrouvera sous peu la centaine d'emplois perdus avec la probabilité de voir ce nombre augmenter rapidement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer