Femmes entrepreneures: Geneviève Dutil parmi le top 100 au Canada

Présidente de l'entreprise bromontoise Lx Sim, Geneviève Dutil... (Fournie)

Agrandir

Présidente de l'entreprise bromontoise Lx Sim, Geneviève Dutil fait partie des 100 meilleures femmes entrepreneures au Canada.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

(Bromont) La présidente de l'entreprise bromontoise Lx Sim, Geneviève Dutil, fait partie des 100 meilleures femmes entrepreneures au Canada. Elle occupe le 91e rang du classement W100, le plus important programme de célébration de l'entrepreneuriat féminin au pays. La Voix de l'Est s'est entretenue avec elle.

Pour établir le classement, PROFITguide.com et Canadian Business se basaient sur la taille, le taux de croissance et le niveau de rentabilité des entreprises gérées par les femmes en lice pour le programme. Alors que certaines des entreprises figurant au palmarès comptent jusqu'à 400 employés, Lx Sim n'en a que 13... Une niche de super-ingénieurs se terre-t-elle à Bromont ?

Geneviève Dutil s'esclaffe. «J'ai une gang de cerveaux !, dit-elle. Je leur fais 100 % confiance». Au-delà de la relation conviviale qu'elle entretient avec son équipe, cette dernière croit que c'est l'approche client qui lui a permis de se tailler une place dans ce palmarès. «On fait des choses techniques pas mal complexes, on trippe ! Mais je me suis vite rendu compte que je devais aussi vulgariser, mettre l'accent sur le développement d'affaires et sur la relation avec le client», résume-t-elle. Une stratégie efficace, puisque les revenus de l'entreprise ont augmenté de 117 % au cours des trois dernières années.

Implantée à Bromont depuis 2010, Lx Sim est la seule firme d'ingénierie assistée par ordinateur à offrir des services de «sinoptimisation». Explication. «Au lieu de faire des prototypes, de les tester et de recommencer, c'est possible de les concevoir grâce à des techniques informatiques. C'est vraiment de l'ingénierie 2.0», simplifie Geneviève Dutil.

Sa clientèle se situe dans le domaine du transport, principalement les compagnies de fabrication de vélos, pour lesquelles Lx Sim a développé une expertise. L'entreprise bromontoise conçoit aussi des équipements de cirque. «La structure pour les acrobates, par exemple. Le Cirque du Soleil va l'imaginer et nous envoyer un sketch. Nous, on la rend fabricable et sécuritaire», dit Geneviève Dutil.

La femme d'affaires utilise une métaphore de hockey pour expliquer la clé de son succès. «Ça prend un bon jeu de base dans tous les aspects. Au début, on se concentrait trop sur la technique, on se disait : ça va se vendre tout seul, c'est tellement hot !» Partant de zéro, elle s'est d'abord informée. «J'ai beaucoup lu, je suis allée parler à des gens d'expérience. Comme une éponge, j'absorbe l'information et je la mets en application», ajoute-t-elle. Geneviève Dutil suit d'ailleurs une formation en entrepreneurship et participe au Programme d'accélération de la croissance des entreprises de Brome-Missisquoi.

Ambitieuse et passionnée, la présidente de Lx Sim a dû mettre la pédale douce à un moment. «Moi j'étais partie, je m'en allais à l'international!» admet-elle. Un comité consultatif lui a ramené les pieds sur terre et l'a aidée à gérer la croissance de son entreprise. En 2015, selon le classement W100, Lx Sim enregistrait des revenus compris entre 1 et 2 millions $.

«C'est vraiment le défi. Quand ça progresse trop vite, c'est là que tu peux faire des erreurs», a-t-elle appris. Mais maintenant que ses objectifs au Québec et au Canada sont atteints, la prochaine étape n'est rien de moins que le monde. «On a ciblé l'Asie et la Californie pour commencer. On ramène des contrats, ça marche!»

Pour consulter le portrait de Geneviève Dutil et le classement complet, visitez le profitguide.com/w100.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer