Circuit Foil : une offre d'achat pour l'usine

Une offre d'achat a été déposée par un... (Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Une offre d'achat a été déposée par un entrepreneur de la région, intéressé par les installations de l'entreprise Circuit Foil, construites au coût de 130 millions $ en 2000.

Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Pratiquement vide depuis 10 ans, l'imposante usine de Circuit Foil, construite à grands frais en 2000 à Granby, pourrait revivre. Une entreprise de la région a déposé une offre d'achat sur le bâtiment de la rue du Luxembourg, a appris La Voix de L'Est.

Pour l'instant, difficile d'obtenir l'identité de l'acheteur potentiel, de même que la nature de ses activités. Le directeur général de Granby Industriel, Patrick St-Laurent, confirme néanmoins l'intérêt manifesté par un entrepreneur local.

L'offre d'achat déposée il y a quelques semaines est notamment conditionnelle à l'incontournable vérification diligente qui permettra entre autres de valider si la transformation de l'usine vers une nouvelle vocation est plausible et réalisable, a expliqué M. St-Laurent.

Selon lui, c'est la première fois qu'une offre d'achat est déposée sur ce vaste immeuble industriel. La nouvelle en est donc une d'importance, car l'usine, propriété d'ArcelorMittal, est à vendre depuis plusieurs années.

Les installations de Circuit Foil, destinées à la production de feuilles de cuivre pour le marché des circuits imprimés, ont été construites au coût d'environ 130 millions $. Aujourd'hui, la valeur inscrite au rôle d'évaluation de la Ville pour la bâtisse et le terrain est de 2,9 millions $. 

Mais, à l'époque, la nouvelle avait fait grand bruit et tous les espoirs étaient permis. Quelque 140 emplois devaient être créés. Le grand-duc héritier du Luxembourg était même venu à Granby pour procéder à l'annonce officielle de l'implantation de la société luxembourgeoise. Le marché n'a cependant jamais été à la hauteur des attentes. La majeure partie des activités de l'entreprise a cessé en 2005.

Relocalisés

Selon Patrick St-Laurent, une poignée d'employés continuent à voir aux opérations de la société en Amérique du Nord à partir des installations de la rue du Luxembourg. Mais, signe que l'offre d'achat est sérieuse, ils ont été relocalisés dans le parc industriel. L'usine a aussi commencé à être vidée des équipements qui étaient toujours en place.

Les activités très nichées de Circuit Foil feraient en sorte que des investissements considérables sont à prévoir pour convertir l'intérieur de l'usine. Si certains acheteurs potentiels ont été rebutés par l'ampleur de la tâche, celle-ci ne serait toutefois pas impossible.

Au cours des dernières années, le directeur de Granby Industriel affirme avoir fait visiter l'usine au moins deux fois par année à différents investisseurs intéressés par l'endroit. Il y a quelques mois, c'est l'entreprise Pelican, qui lorgnait également du côté de Bromont, qui a manifesté de l'intérêt. Une visite sur place a toutefois convaincu les dirigeants qu'il serait impossible pour eux d'y implanter leur usine.

Pelican s'est finalement installé à Salaberry-de-Valleyfield.

Un courtier immobilier de la région, qui n'a pas été identifié, a également réalisé quelques visites de l'usine, selon Patrick St-Laurent. C'est lui qui serait au coeur de la présente transaction potentielle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer