Serge Tremblay nommé Franchisé de l'année de la bannière Atmosphère

Serge Tremblay a reçu le titre de Franchisé... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Serge Tremblay a reçu le titre de Franchisé de l'année mardi soir au sein du réseau de magasins Atmosphère.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Nouvelle reconnaissance pour le Granbyen Serge Tremblay. Mais cette fois-ci à titre professionnel. Il a récolté mardi soir le titre de Franchisé de l'année au Québec pour la bannière de magasins de sports et de plein air Atmosphère.

«Je n'avais encore jamais réussi à remporter le Franchisé de l'année. Pour moi, c'est comme gagner un gros lot», s'est réjoui en entrevue celui qui est propriétaire de la franchise Atmosphère à Bromont ainsi que des franchises Sports Experts à Granby et à Bromont.

Serge Tremblay est bien connu pour son implication auprès de l'organisme Leucan, notamment comme instigateur du Défi Têtes rasées. Cela lui a d'ailleurs valu plusieurs reconnaissances au fil des ans, dont celle, l'an dernier, de Bénévole de l'année au Québec, dans le cadre du concours Gens de coeur.

Selon M. Tremblay, ce nouveau titre de Franchisé de l'année, alors qu'Atmosphère compte 43 magasins dans la Belle Province, démontre également ses aptitudes de gestionnaire. «Ça prouve que je ne suis pas le numéro deux de quelqu'un», glisse-t-il en soulignant qu'il y a près de 10 ans, au décès de Jacques Paré, avec qui il était copropriétaire du Sports Experts de Granby, certains ont douté de ses capacités d'entrepreneur.

Service à la clientèle

Serge Tremblay a acquis il y a un peu plus de trois ans le magasin bromontois, qui regroupe les bannières Sports Experts et Atmosphère sous le même toit, au Carrefour champêtre. L'endroit emploie 32 personnes, dit-il.

Selon le commerçant, le service à la clientèle, l'augmentation du chiffre d'affaires et la propreté du commerce figurent parmi les critères évalués par la direction de la bannière, qui appartient à Canadian Tire, pour récompenser ses franchisés.

La franchise de Bromont a ainsi su tirer son épingle du jeu, malgré le climat économique morose. «Je suis privilégié avec le magasin de Bromont. C'est un endroit plus touristique et on dirait que les gens sont en vacances les vendredis, samedis et dimanches. J'explose durant ces jours-là. Je fais pratiquement ma semaine en trois jours», dit M. Tremblay.

Le commerçant dit par ailleurs vouloir offrir «le tape-à-l'oeil d'un magasin de Montréal», mais avec «le service à la clientèle des Cantons-de-l'Est», soit un service plus personnalisé, dit-il. «On veut voir grandir les familles et être capable de reconnaître notre monde», lance Serge Tremblay.

«C'est le mandat que je m'étais donné il y a trois ans et demi. Et ça a bien réussi», ajoute-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer