Roski a le vent dans les voiles

Le président-directeur général de Roski, Yves Carbonneau.... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le président-directeur général de Roski, Yves Carbonneau.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Roxton Falls) Roski Composites connaît un nouvel élan. Après la tourmente entourant la possible fermeture de l'ancienne usine Comoplast en 2013, l'entreprise de Roxton Falls a su traverser les remous et navigue désormais vers le succès.

Conçu pour les plans d'eau intérieurs du continent... (Fournie par Roski) - image 1.0

Agrandir

Conçu pour les plans d'eau intérieurs du continent et destiné au marché nord-américain, l'Outsider est un voilier dériveur que Roski souhaite à la fois abordable et facile à manoeuvrer.

Fournie par Roski

Moins de trois ans après le rachat de l'usine par l'équipe de direction, Roski emploie désormais près de 200 personnes. Seule une centaine de postes avaient été sauvés quand quatre actionnaires avaient repris la compagnie.

Pour diversifier ses activités, une nouvelle division a été créée au cours des derniers mois par la compagnie ayant construit entre autres plus d'un million de motomarines. «On a créé Roski Marine pour développer le domaine de l'embarcation de plaisance avec les énergies renouvelables», explique le président-directeur général, Yves Carbonneau.

L'Outsider

La division vient d'ailleurs tout juste d'entreprendre la commercialisation de sa toute première embarcation de plaisance, baptisée l'Outsider. Les artisans deRoski planchent sur ce projet depuis un peu plus d'un an.

Conçu pour les plans d'eau intérieurs du continent et destiné au marché nord-américain, l'Outsider est un voilier dériveur que Roski souhaite à la fois abordable et facile à manoeuvrer.

Si d'autres embarcations peuvent coûter au bas mot 10 000 $, l'Outsider se détaille à 4950 $ dans le cadre de son lancement. Il en coûtera 5750 $ au prix régulier.

«Avec l'Outsider, on a une pensée différente, on arrive un peu de nulle part avec un produit qui se distingue, indique M. Carbonneau. Notre philosophie s'articule autour de trois volets: le plaisir, la simplicité et l'accessibilité. Aujourd'hui, on retrouve sur le marché beaucoup d'équipements ultra-performants, mais très dispendieux. Ce qu'on souhaite, c'est offrir une embarcation accessible autant pour les gens expérimentés que pour les familles et les enfants. Notre objectif, c'est de simplifier la voile au maximum.»

Selon Yves Carbonneau, le creux de la vague est derrière. Le marché de la navigation de plaisance se remet tranquillement de la crise économique de 2008. «Cette période a été très dure pour tous les produits du point de vue loisir. On avait vraiment constaté une diminution de la voile, mais ce qui descend finit par remonter», philosophe M. Carbonneau.

«Il y a maintenant des gens qui reviennent tranquillement à la voile, poursuit-il. Des gens qui en ont fait plus jeune, durant les années 1970 notamment, et qui sont maintenant rendus à 50,60 ans. Aujourd'hui, ils veulent en faire avec leurs enfants et leurs petits-enfants.»

Qui plus est, Roski offre aux acheteurs le choix entre des voiles classiques, novices ou sport, selon leurs besoins et leur expérience. «L'embarcation est prête à naviguer sur livraison, note le PDG. Ce qu'on souhaite aussi, c'est que le produit soit durable. Un enfant peut s'initier à la voile dès l'âge de huit ans, par exemple. On voudrait que son embarcation puisse grandir avec lui.»

Découverte

L'Outsider a été présenté au grand public pour la toute première fois au Salon nautique de Toronto plus tôt ce mois-ci. Des précommandes ont déjà été effectuées par des navigateurs de plaisance.

«Ça s'est très bien passé à Toronto, le plus grand salon du genre au Canada. C'était au-delà de nos espérances, je suis content», commente M. Carbonneau, enthousiaste pour la suite des choses.

Roski fera découvrir l'Outsider au public québécois dans le cadre du Salon du bateau et des sports nautiques de Montréal, du 4 au 7 février prochain, puis au Salon du bateau de Québec, en mars.

Les premières commandes devraient être livrées au début du mois d'avril, prévoit-on. En outre, des démonstrations auront lieu un peu partout au cours des prochains mois. Il est possible d'en savoir plus en visitant le www.outsider-sailboat.com/fr/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer