PTP: des consultations auront lieu

Des consultations auront lieu au sujet du Partenariat... (Cynthia Laflamme, La Voix de l'Est)

Agrandir

Des consultations auront lieu au sujet du Partenariat Transpacifique, assure Denis Paradis, député fédéral de Brome-Missisquoi.

Cynthia Laflamme, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(OTTAWA) Des consultations seront tenues sur le Partenariat transpacifique (PTP), cette entente de libre-échange controversée parmi les producteurs agroalimentaires, même si le président américain Barack Obama a affirmé récemment que Justin Trudeau signerait bientôt le traité.

Cette déclaration a été faite après un tête-à-tête entre MM. Trudeau et Obama, à l'occasion du sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique, aux Philippines.

En entrevue, le député fédéral de Brome-Missisquoi, Denis Paradis, a toutefois indiqué que le PTP serait soumis à une consultation. S'il n'a pas le temps de se pencher lui-même sur le sujet en raison de la course à la présidence de la Chambre des communes, il maintient que la ratification du traité de libre-échange suivra plusieurs étapes.

Le député provincial et frère de Denis Paradis, Pierre, a pour sa part assisté aux négociations du PTP à Atlanta et a eu des discussions avec le ministre du Commerce international canadien de l'époque.

«Ma compréhension des enjeux est que, globalement, le secteur agricole québécois et canadien s'en sort bien, explique-t-il lors d'un entretien avec La Voix de l'Est en direct d'Ottawa. Comme dans toutes les négociations, il y a des points forts et des points faibles. Les points faibles sont pour les producteurs (qui fonctionnent selon) la gestion de l'offre. Au Québec, ça représente 40% des producteurs. Il y a le lait et ce que j'appelle les plumes, le poulet, etc.»

Trois facteurs peuvent améliorer le sort de ceux-ci, selon le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec: le contrôle adéquat des frontières, les compensations aux producteurs et la réciprocité des normes.

«Présentement, le chèque de paie du producteur québécois sous gestion de l'offre a baissé de 1000$ par semaine (NDRL: en raison des produits non-légiférés qui entrent déjà au Canada). Et il ne faut pas laisser entrer des produits qu'on défend au Canada. À titre d'exemple, les Américains utilisent beaucoup d'hormones de croissance pour leurs vaches, alors que Santé Canada les [interdit]. Ça prend de la réciprocité des normes.»

Le gouvernement fédéral a annoncé également dernièrement que les normes de compensation aux producteurs seront revues. «Dans les normes, il y a 1,4 milliard de dollars pour compenser la baisse anticipée du prix des quotas. Tout le monde s'entend au Québec qu'il n'y aura pas de baisse des quotas. Si ces éléments-là s'additionnent correctement, le Canada et le Québec font une entente qui va être profitable pour l'ensemble de l'économie et pour le secteur agroalimentaire.»

Dans le même secteur d'activité, les points plus avantageux concernent la production de fromages fins, le porc, les bleuets, les canneberges, le sirop d'érable et autres produits agroalimentaires qui représentent 60% des producteurs, dit Pierre Paradis. «Ça leur ouvre un marché de 800 millions de consommateurs dans la phase 1, qui va dépasser le milliard bientôt.»

L'entente qui doit être ratifiée par douze pays autour de l'océan Pacifique se détaille sur des milliers de pages et concerne de nombreux secteurs d'activité économique, comme l'industrie de l'automobile, de l'aéronautique, le secteur de la pharmaceutique et de la biotechnologie. Pour Pierre Paradis, il est important d'analyser l'ensemble de l'entente avant de la ratifier.

«Il faut qu'il y ait un débat parce qu'il faut une adhésion de la population. Présentement, je pense qu'il n'y a pas eu assez d'informations secteur d'activité par secteur d'activité», mis à part l'agroalimentaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer