Un premier exploitant pour le CS300 de Bombardier

Le transporteur national de la Lettonie, airBaltic, a... (Fournie par Bombardier)

Agrandir

Le transporteur national de la Lettonie, airBaltic, a déjà passé des commandes fermes pour 13 avions CS300 tout en prenant des options sur sept autres.

Fournie par Bombardier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le transporteur national de la Lettonie, airBaltic, sera le premier client à exploiter l'avion CS300 quand il en prendra livraison au second semestre de 2016, a confirmé Bombardier, dimanche.

La compagnie a déjà passé des commandes fermes pour 13 avions CS300 tout en prenant des options sur sept autres.

Par ailleurs, Bombardier a aussi fait savoir que le programme d'essais en vol de l'avion CS100 est terminé «à près de 100 pour cent».

La société québécoise a ajouté que quelques essais seulement doivent être complétés et qu'elle obtiendra d'ici quelques semaines l'homologation de l'appareil par Transports Canada.

Ces essais sont l'une des dernières étapes avant l'entrée en service des avions.

«Avec près de 100 pour cent de notre programme d'essais en vol complété, et avec tous les essais en vol à risque élevé de l'avion CS100 derrière nous, les équipes terminent maintenant les dernières activités en vue de l'homologation », a déclaré Rob Dewar, vice-président du Programme d'avions C Series, dans un communiqué publié dimanche.

M. Dewar a précisé que le programme d'essais en vol pour les C Series avait nécessité plus de 1000 vols.

Bombardier a également annoncé que les essais de fonctionnalité et de fiabilité des avions C Series ont débuté par un vol en quatre tronçons effectué samedi par l'avion CS100. Ce premier vol d'essai, qui a commencé et pris fin à Mirabel, comportait des escales dans les provinces de l'Atlantique, soit à Moncton, Halifax et St-John's.

Les essais de fonctionnalité et de fiabilité se déroulent suivant des itinéraires et des procédures d'exploitation de vols typiques des compagnies aériennes afin de voir comment l'avion se comporte dans des conditions normales.

«Les performances sur piste, les atterrissages, les manÅ"uvres de rotation et les opérations au sol ne sont que quelques-unes des importantes caractéristiques qui seront observées au cours des essais de fonctionnalité et de fiabilité», a indiqué Rob Dewar.

Ces essais comprendront quelque 15 liaisons au Canada et 20 aux États-Unis avant d'être réalisés en Europe.

Selon Fred Comer, président de Bombardier Avions commerciaux, l'entreprise se prépare à livrer le premier avion au cours de la première moitié de 2016 à son client SWISS.

Récemment, le gouvernement du Québec a annoncé qu'il injectera 1,3 milliard $ CAN dans Bombardier pour l'aider à compléter le développement des C Series et à les commercialiser.

Le gouvernement possédera 49,5 pour cent d'une société en commandite comprenant les actifs, les passifs et les obligations des avions commerciaux. Bombardier détiendra 50,5 pour cent de la nouvelle entité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer