Résidences et jardins funéraires Bessette : des plaques de bronze dérobées

Des voleurs sans scrupule ont dérobé 29 plaques de... (photo Alain Dion)

Agrandir

Des voleurs sans scrupule ont dérobé 29 plaques de bronze qui reposaient sur des bases en granit.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Des voleurs sans scrupule ont dépouillé des familles de défunts enterrés au cimetière des Résidences et jardins funéraires Bessette de Granby en volant 29 plaques de bronze. Le crime pourrait avoir été commis par plus d'une personne, des gens qui étaient bien préparés et qui savaient exactement ce qu'ils cherchaient.

«Si les gens réalisaient deux minutes ce que ça fait aux familles, laisse tomber Daniel Laliberté, directeur des Résidences et jardins funéraires Bessette. S'ils réalisaient la peine qu'ils peuvent faire aux familles, c'est terrible.»

Des malfaiteurs se sont rendus entre le lundi 20 avril, vers 21 h, et le mardi 21 avril, autour de 11 h 30 du matin, dans un secteur du cimetière de la rue des Colombes. Ils ont dû soulever et tourner les bases en granit disposées sur le sol à l'aide d'outils. Ils ont ensuite dévissé les écrous qui tenaient solidement les plaques en place. Vingt-huit plaques d'une dimension de 12 pouces par 24 pouces et une grande de 24 pouces par 36 pouces et demi ont été dérobées.

M. Laliberté est persuadé que les voleurs savaient exactement ce qu'ils étaient venus chercher et avaient bien préparé leur coup. «C'est certain que c'est des gens qui connaissaient la place, savaient comment c'était installé. Ce n'est pas n'importe qui qui peut faire ça et c'est beaucoup de travail», dit-il, ajoutant que les cambrioleurs ont pu passer au moins deux heures sur place.

Les familles concernées par les vols ont été avisées par le biais d'une lettre rédigée par le directeur du complexe funéraire. «Il y a des familles où tout le monde a disparu, il n'y a plus de descendant», indique M. Laliberté. Une famille a eu le malheur de voir deux plaques de leurs proches être volées.

La valeur des plaques de bronze volée grimpe à 50 000 $.

Surveillance

Le directeur de l'entreprise assure qu'il y a toujours de la surveillance sur le site. Les policiers effectuent également des rondes. D'autres mesures seront entreprises pour augmenter la sécurité. «On va trouver des moyens supplémentaires pour que ça ne se reproduise pas cette histoire-là», fait-il savoir.

Le site étant plutôt isolé, les policiers sollicitent l'aide du public pour élucider cette affaire. «Ici, dans un cimetière, il y a très peu de caméras, très peu de gens qui circulent, donc on fait appel au sens civique des gens qui pourraient avoir été en contact avec les plaques, les avoir vues ou qui pourraient en avoir entendu parler», indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Plusieurs familles inquiètes en apprenant la nouvelle se sont rendues au cimetière, hier, pour vérifier si la plaque de leur proche était toujours en place. «C'est choquant!», a lancé une dame qui a été soulagée de voir que la pierre de ses parents était intacte.

«J'avais peur pour la croix que j'ai fait faire sur mesure, a raconté Hélène Gagné, dont le mari est enterré dans le secteur où les plaques ont été volées. La femme a été soulagée de constater que rien n'avait été bougé et que tout était encore en place.

Toute personne qui possède de l'information doit contacter la détective Annie St-Laurent au 450-776-8333 poste 3604, ou Échec au crime au 1-800-711-1800.

 

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer