CLD d'Acton : une année de grands changements

Le président du Centre local de développement de... (photo Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le président du Centre local de développement de la région d'Acton, Jean-Marie Laplante, dresse un bilan positif de l'organisme au cours de la dernière année, et ce, malgré son abolition prochaine.

photo Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Acton Vale) Malgré l'abolition prochaine de l'organisme, Jean-Marie Laplante, préfet de la MRC d'Acton et président du Centre local de développement (CLD) de la région d'Acton, dresse un bilan positif de la dernière année. «C'est une année de grands changements», affirmait-il.

Le CLD de la région d'Acton a appris l'automne dernier qu'il devra jongler avec des coupures de plus de 200 000$ annuellement. Les élus ont pris un temps de réflexion avant de procéder à une réorganisation, ce qui s'est soldé par la perte de trois emplois.

«Le CLD sera intégré à la MRC, poursuit M. Laplante. On veut assurer une continuité parce que notre priorité est le développement. On veut maintenir les emplois et développer les petites entreprises.»

Il souligne d'ailleurs l'exemple de la défunte entreprise Camoplast, acquise par un groupe d'employés. Leur nouvelle compagnie, Roski, emploie aujourd'hui plus de 200 personnes.

Près de 450 000$ ont été injectés dans des entreprises de la région d'Acton durant la dernière année, soit du 1er avril 2014 au 31 mars 2015, par l'entremise du Fonds d'aide aux municipalités mono-industrielles provenant du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations. Des investissements de 4,7 millions$ en ont découlé.

«Malgré tous les changements, c'est une très bonne année au niveau du développement des entreprises, des investissements», constate Jean-Marie Laplante.

Au cours de la dernière année, le CLD a également travaillé à identifier de grands axes de développement et de stratégies pour assurer la prospérité socioéconomique d'ici 2030. Ceux-ci ont été ciblés lors d'un exercice de consultation dans le cadre de la prospective territoriale et de la politique nationale de la ruralité. La démarche a mobilisé plus de 90 personnes.

Des réalisations au chapitre du développement culturel figurent également au bilan de l'organisme.

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer